Ressources et médias

Rester informé


Les nanotubes de carbone aussi nocifs que l’amiante !

Alors que des nanotubes de carbone sont déjà commercialisés, une étude d’octobre 2008 présente ces particules comme aussi dangereuses pour la santé que l’amiante.

En juillet 2008, le rapport de l’AFSSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail) confirme qu’ « au vu des incertitudes quant aux effets sanitaires des nanoparticules, il est prudent de déclarer les nanoparticules comme niveau de danger inconnu et les manipuler avec la même prudence que les matières dangereuses ». Les récents articles américains, japonais et anglais sur la toxicité des nanotubes de carbone, présentés par le directeur de recherche à l’INSERM lors du Nanoforum le 13 octobre, sont alarmants.

Négation du principe de précaution

Cinq de ces articles portent sur l’expérimentation chez l’animal, quatre sur des cellules et ils concluent que les nanotubes de carbone ont des « effets similaires à ceux de l’amiante en ce qui concerne : réponse inflammatoire, production de lésions de l’ADN, formation d’aberrations chromosomiques, induction de mésothéliomes après exposition des cellules mésothéliales, effets différentiels des nanotubes selon leur longueur ». Malgré le faible nombre d’études, le bilan est si préoccupant que la firme japonaise Mitsui Chemicals a arrêté sa production de nanotubes de carbone à la publication des résultats. Combien d’études faudra-t-il encore pour obliger les industriels à s’assurer d’abord de l’innocuité des nanomatériaux qu’ils produisent ? Combien en faudra-t-il pour que nos dirigeants imposent un moratoire sur les nanomatériaux et appliquent enfin le principe de précaution ?

> ROSE FRAYSSINET
Les Amis de la Terre • Midi-Pyrénées


Photo : matt xb

Rédigé le