Ressources et médias

Rester informé


Les partenaires de la campagne "Moabi : arbre de vie ou de profit ?"

La réussite de la campagne pour protéger le moabi passe par le soutien de nombreux partenaires. Des partenaires financiers, car aujourd’hui nos fonds propres ne suffisent pas à mener une campagne de cette ampleur, mais aussi des partenaires qui s’impliquent dans la diffusion du document "Moabi : arbre de vie ou de profit ?" ou qui apportent leur expertise.

Les partenaires financiers

Le programme international "Natural Livelihood Resources & Poverty Alleviation" finance le suivi des entreprises d’exploitation forestière françaises en Afrique Centrale (avec les Amis de la Terre Cameroun) et notre travail de lobbying auprès des pouvoirs publics français pour réorienter l’aide au développement vers des projets de foresterie sociale.

La Fondation Nature et Découvertes finance le montage du dossier de protection du moabi auprès de la CITES et la rédaction d’un dossier sur la sylviculture des arbres à haute valeur sociale. Au delà du soutien financier, la Fondation Nature et Découverte a choisi de souligner l’importance de son intérêt et son engagement pour ce travail en élisant la campagne "Moabi : arbre de vie ou de profit ?" projet "coup de coeur". Patagonia finance la création, l’impression et la diffusion du document "Moabi : arbre de vie ou de profit ?". En élisant la campagne pour la protection des forêts tropicales "projet coup de poing", Patagonia a également tenu a montrer l’intérêt particulier qu’elle portait à notre action de lobbying et d’information des citoyens.

Les partenaires pour la diffusion de la brochure "Moabi : arbre de vie ou de profit ?"

Greenpeace, Survie, WWF France, RITIMO et le Bruno Manser Fund ont acheté des brochures "moabi : arbre de vie ou de profit ?" et l’ont diffusé dans leur réseaux respectifs.

La Garance Voyageuse et la Société Nationale de Protection de la Nature ont relayé la campagne par la publication d’un article de fond et la diffusion de la brochure "Moabi : arbre de vie ou de profit ?".

Les partenaires qui nous ont apporté leur expertise

Sherpa a fait la "relecture juridique" du rapport sur l’exploitation abusive du moabi au Cameroun (en cours de finalisation) et s’engage, à nos cotés, pour demander l’indemnisation des villageois spoliés.

Les Amis de la Terre Cameroun (Centre pour l’Environnement et le Développement) avec qui nous avons engagé un projet de suivi de l’impact des entreprises forestières françaises au Cameroun.

Rédigé le