On aime !

Rester informé


Les terres agricoles et les forêts sont menacées par la demande européenne en bio-énergie

Bruxelles, Paris, le 28 mai 2014 - Une nouvelle étude (1) montre qu’une surface de la taille de la Pologne et de la Suède pourrait être nécessaire pour fournir les plantes et le bois dont les énergies à base de biomasse auront besoin en 2030.

Cette nouvelle étude menée par l’Université d’Economie et de Commerce de Vienne pour les Amis de la Terre/Friends of the Earth Europe démontre que la consommation des plantes agricoles et de bois destinés aux transports, au chauffage et à la production d’électricité devrait doubler d’ici 2030 et exercer sur les forêts et les terres agricoles de la planète, de nouvelles pressions non soutenables et sans comparaison avec celles qu’on a déjà connues. Rien que pour produire le bois destiné au chauffage et à la production d’électricité, il faudrait utiliser presque 40 % de l’espace forestier productif de l’Europe, si le bois devait provenir entièrement de l’Union européenne.

Pour Ariadna Rodrigo, chargée de la campagne sur les ressources des Amis de la Terre Europe : « La consommation européenne de terres échappe à tout contrôle depuis trop longtemps. Le recours accru à des plantes agricoles et au bois comme combustibles ou carburant doit doubler dans les 15 années à venir, ce qui menacera les forêts, les communautés rurales et la production alimentaire partout dans le monde. L’appétit insatiable de l’Europe pour toujours plus de terres et de ressources naturelles n’est pas soutenable. Nous devons non seulement plafonner l’utilisation des agrocarburants pour les automobiles - voire les interdire complètement - mais aussi diminuer l’énorme quantité de terres que l’Union européenne confisque, en mettant en place des objectifs exécutoires qui réduisent la surconsommation ».

Ces résultats interviennent au moment où les gouvernements de l’UE essayent encore de s’accorder sur des mesures pour limiter les agrocarburants (2) et alors que la Commission européenne doit publier un paquet de mesures ayant pour but de rendre l’Union européenne, plus efficace dans l’utilisation des ressources appelé le « Paquet de l’Economie circulaire » (3).

La Commission européenne s’est engagée en 2011, à commencer à mesurer et réduire la consommation des ressources naturelles (4), mais il est à craindre qu’elle n’ignore les terres et l’eau. Robbie Blake, chargé de campagne des Amis de la Terre Europe précise : « Il est catastrophique de brûler des arbres entiers dans des centrales électriques. L’énergie tirée de la biomasse peut jouer un rôle pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, mais on doit porter l’accent sur les déchets de matériaux, plutôt que de brûler des arbres et des plantes alimentaires. Les gouvernement doivent d’abord plafonner puis éliminer les agrocarburants produits à partir de plantes agricoles et s’assurer aussi que la demande en énergie tirée de la biomasse ne provoque pas l’abattage des forêts mondiales ».

Les Amis de la Terre Europe demandent à l’Union européenne de :
• mettre fin à l’utilisation des agrocarburants tirés de plantes agricoles, et à la combustion d’arbres entiers pour produire de l’énergie ;
• limiter l’utilisation d’énergie tirée de la biomasse à des niveaux soutenables et s’assurer que seules les formes durables d’énergies tirées de la biomasse et qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre, sont encouragées dans les politiques d’ici 2030 ;
• réduire la consommation de ressources naturelles en mettant en place le calcul des bilans en terres, eau, carbone et matériaux de l’Union européenne, et en introduisant dans le Paquet pour l’Energie circulaire, des objectifs ambitieux de réduction.

Contacts presse au sein des Amis de la Terre Europe :
Ariadna Rodrigo, resource use campaigner at Friends of the Earth Europe, 0032 (0) 2893 1034, ariadna.rodrigo@foeeurope.org
Robbie Blake, biofuels campaigner, Friends of the Earth Europe. (+32) (0)2 893 1017, robbie.blake@foeeurope.org

(1) Lire le rapport Brûler la terre et/ou le télécharger colonne en colonne droite.
(2) Les ambassadeurs de l’Union européenne se rencontrent le mercredi 28 mai à Bruxelles pour essayer de s’accorder sur les mesures à prendre pour réformer les agrocarburants (plafond de 7 % sur les agrocarburants produits à partir de plantes alimentaires), après que les ministres de l’Energie de l’UE aient échoué à conclure un accord en décembre http://www.foeeurope.org/no-end-hunger-harm-biofuels-121213. Si un accord est conclu, le Conseil des Ministres votera le 12 ou le 13 juin.
(3) Le Paquet Economie circulaire doit être rendu public par la Commission européenne fin juin 2014 et contenir des propositions sur l’efficacité dans l’utilisation des ressources, sur les déchets maritimes et une révision de la législation des déchets.
(4) http://www.foeeurope.org/press/2011/Sep20_Europes_resource_reduction_plan_doesnt_measure_up.html


Articles de presse  :

Le Monde - 28 mai 2014 - La biomasse, dévoreuse de terres agricoles et de forêts ?
Reuters - 28 mai 2014 - 40% de la forêt européenne pour la biomasse en 2030
Le Nouvel Observateur - 28 mai 2014 40% de la forêt européenne pour la biomasse en 2030
Capital  : 28 mai 2014 40% de la forêt européenne pour la biomasse en 2030
Boursorama : 28 mai 2014 40% de la forêt européenne pour la biomasse en 2030
Euractiv - 2 Juin 2014 - Les biocarburants utilisés en Europe accélèrent la déforestation
Le Journal de l’Environnement - 28 Mai 2014 - Les agrocarburants nous bouffent trop de terres
Ici Radio Canada - 28 Mai 2014 : La biomasse, un danger pour les forêts européennes, selon une étude

À télécharger...

Rédigé le