Militante climat libérée après 7h de garde à vue mais sous le coup d’une enquête

Montreuil, le 5 novembre - La militante climat arrêtée aujourd’hui suite à une action de fauchage de chaises à Bordeaux a été libérée après 7 heures de garde à vue. La police a fait savoir qu’elle allait poursuivre l’enquête pour identifier les participants à l’action et pour retrouver les 5 chaises réquisitionnées.

Suite à une action de réquisition de 5 chaises à la Société Générale, menée ce matin à Bordeaux par 22 membres d’ANV-COP21 et des Amis de la Terre, et la plainte déposée par la banque pour "vol en réunion", la BAC (Brigade Anti-Criminalité) avait arrêté une des militantes dès 11 heures du matin, avait perquisitionné son domicile, et l’avait placée en garde à vue pendant 7 heures.

« On attend de voir quand la police mettra les mêmes moyens pour lutter contre les banques qui organisent l’évasion fiscale et qui privent les finances publiques de milliards d’euros. On voit qu’il y a deux poids deux mesures selon qu’on réquisitionne des chaises à visage découvert, où qu’on vole des milliards », déclare Jon Palais, porte-parole d’ANV-COP21.

Contacts presse :

Action Non-Violente COP21 : Jon Palais / jon.palais@riseup.net / 06 19 94 10 94

Les Amis de la Terre : Malika : Peyraut / malika.peyraut@amisdelaterre.org / 06 88 48 93 68

Rédigé le