Ressources et médias

Rester informé


NON aux usines à vaches !

Après le succès de la manifestation organisée par NOVISSEN le 28 septembre 2013 sur le site des 1000 vaches, et le vaste écho médiatique qui s’en est suivi, poursuivons notre action et enfonçons le clou qui mettra un terme définitif aux ambitions de Monsieur Ramery !

NOVISSEN - ACTION 2 000 LETTRES A PHILIPPE MARTIN, MINISTRE DE L’ECOLOGIE

Ensemble, tout est encore possible ! Rien n’est joué !

L’association NOVISSEN propose d’écrire une lettre à Monsieur Philippe Martin, Ministre de l’Environnement, et successeur de Madame Batho qui avait condamné ce projet.

Il s’agit :
1. de soutenir l’action de Novissen qui vient de redemander officiellement au Ministre de l’Ecologie un moratoire qui interdit toute construction de ferme-géante et arrête les travaux en cours tant que les décisions de justice n’auront pas été rendues et qu’une législation appropriée ne sera pas mise en place.

2. de demander que notre association de défense Novissen soit reçue au plus vite par le Ministère.

3. de montrer que Novissen est une force grandissante qui compte, plus que jamais forte de la détermination de ses membres, prête à continuer le combat contre ce projet dément !

ALORS NOUS COMPTONS ABSOLUMENT SUR VOUS POUR ECRIRE ET FAIRE ECRIRE !

Nous allons envoyer nos lettres au même moment pour en amplifier l’impact. Elles sont à poster si possible pendant la semaine du 14 au 19 octobre, en courrier simple, ou en recommandé si vous voulez donner plus de poids !

ENVOYONS UN MAXIMUM DE LETTRES Seule notre action commune fait notre force !
— - Ecrivez et faites écrire autour de vous, faites suivre cet appel sur internet, et des milliers de lettres parviendront au Ministère et montreront notre détermination !

Exemple de lettre à Philippe Martin, ministre de l’Ecologie - NON aux usines à vaches !

N.B. Cette action « 2000 lettres » a pour objectif d’appuyer, par un rappel quotidien, massif et pendant toute une semaine, la « pétition-moratoire » qui, elle, sera remise en une seule fois.

Rédigé le