Ressources et médias

Rester informé


NOTRE DAME DES LANDES :NON A L’OPERATION POLICIERE

Les Amis de la Terre 44 condamnent le déferlement de violence étatique disproportionnée inadaptée à la situation sur la Zad de NDDL.

. Ces décisions gouvernementales qui montrent clairement la méconnaissance de la réalité (cf. la destruction de la ferme des cent noms) ne sont de fait qu’une tentative de communication mensongère pour ne pas "perdre la face" devant les médias et institutions agricoles productivistes soucieuses de récupérer des terres à bon marché. Refusant de reconnaître les projets originaux écologiques collectifs existants sur place, le gouvernement a opté pour une provocation violente au coût prohibitif (mobilisation de plus de 2500 gendarmes sur une durée indéterminée), pour une répression aveugle à la mobilisation de soutien aux zadistes (sans oublier les nombreux blessés), et prouve ainsi son total manque de cohérence dans l’action environnementale : des dizaines d’hectares rendus impropres à l’agriculture pour une période indéterminée par des milliers de lacrymogènes, une biodiversité piétinée, des fermes et lieux de vie sauvagement détruits face à des habitants pacifistes qui ne cherchent qu’à montrer qu’un autre mode de vie solidaire et écologique est possible. Le gouvernement et le ministère de l’environnement ont fait leur choix ! La violence quelle qu’elle soit n’a jamais été une solution ! Une solution viable ne peut passer que par un dialogue ouvert et des négociations sans impératifs préalables ! Au lieu d’une ouverture sur un futur à créer, nous avons eu affaire à une vision passéiste, autoritaire et policière.  Engageons-nous pour que la raison l’emporte et que les projets collectifs soutenus par les Amis de la Terre et de nombreuses personnalités, prennent forme en toute légalité et sérénité !

Rédigé le