Nicolas Hulot démissionne du gouvernement

Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, vient d’annoncer sa démission du gouvernement. Les Amis de la Terre invitent le gouvernement et le président de la République Emmanuel Macron, à tirer les leçons de ce départ, synonyme de son échec politique à prendre des mesures à la hauteur des enjeux écologiques et de l’urgence climatique.

“Make the planet great again” déclarait Emmanuel Macron il y a plus d’un an face à la politique climaticide de Donald Trump. Depuis cette action de communication, l’ensemble des acteurs de la société civile, les associations de protection de l’environnement et de nombreux.ses citoyen.ne.s ont pu constater le manque d’ambition et de volonté pour assurer une transition écologique rapide. Nicolat Hulot a fini, lui aussi, par ne plus y croire.

Cette annonce de Nicolas Hulot tient à mettre le gouvernement face à ses responsabilités. Le ministre de la transition écologique et solidaire ne pouvait plus cautionner par sa présence une politique vérolée par les lobbies, qui détruit le climat et la biodiversité. Ce constat rejoint les multiples alertes émises depuis des décennies par les scientifiques et les organisations écologistes. Une chose est sûre, cet été a réveillé les consciences. L’avant-goût de ce que sera notre futur proche met en lumière l’extrême gravité de la situation et l’urgence d’un changement radical et rapide de l’ensemble des politiques économiques et sociales.

“Cette démission doit servir de prise de conscience collective : c’est par une opposition déterminée à un système insoutenable et une mobilisation toujours plus forte des citoyen.ne.s que se jouera l’issue de cette bataille.” commente Florent Compain, président des Amis de la Terre.

“Il faut construire un mouvement à la hauteur des enjeux : l’arrivée du Tour Alternatiba le 6 et 7 octobre prochain à Bayonne, à la veille de la sortie du rapport du GIEC, doit permettre de changer d’échelle.” ajoute Fanny Delahalle, porte-parole d’Alternatiba. Alternatiba, Les Amis de la Terre et Bizi continuent à oeuvrer pour la construction d’un mouvement organisé, en lien avec les communautés impactées, capable de provoquer un sursaut face à l’urgence écologique et climatique.

Contacts presse :
Florent Compain, Président des Amis de la Terre, 06 12 54 60 03, communication@amisdelaterre.org

Rédigé le