Ressources et médias

Rester informé


Nomination d’EDF aux Prix Pinocchio 2014

La multinationale française EDF est nominée aux Prix Pinocchio 2014, dans la catégorie "Plus vert que vert", pour ses projets d’investissements dans le charbon en Serbie.
Retrouvez ici le texte de nomination, nos échanges avec l’entreprise, ainsi que le lien direct pour voter pour ce cas sur le site des Prix Pinocchio. Vous pouvez également envoyer un message à EDF depuis la page de cyberaction.

Naturellement, Les Amis de la Terre France informent les entreprises de leur nomination avant que celle-ci soit rendue publique.
Un des objectifs de ces prix est de faire réagir les entreprises autour des enjeux soulevés.
Par souci de transparence, nous publions les échanges avec les entreprises :


Texte de nomination d’EDF, dans la catégorie "Plus vert que vert" :

EDF en Serbie : "décarboné" ne devrait pas rimer avec Kolubara B

En continuant à investir dans des centrales à charbon partout dans le monde et notamment en Serbie, EDF contredit son « ambition d’un mix énergétique diversifié et décarboné » [1].

EDF « éclaire notre avenir », nous « donne l’énergie d’être meilleur », et nous invite même à « changer l’énergie ensemble ». Et tout ça, en s’affichant comme le plus faible émetteur de CO2 des grands énergéticiens européens. Fantastique ! Sauf qu’en réalité EDF émet de plus en plus de gaz à effet de serre [2]. Car en plus de ses investissements contestés dans le nucléaire et les grands barrages, EDF possède aussi de nombreuses centrales au charbon partout dans le monde et a brûlé 25 millions de tonnes de ce combustile fossile en 2013 !

En Serbie, c’est dans le lignite, cette forme ultra-polluante du charbon, que veut investir EDF. Via sa filiale Edison, l’entreprise française veut construire une nouvelle centrale au lignite, Kolubara B, d’une capacité de 750 MW (3). Pour un groupe qui prétend diversifier le mix énergétique, implanter une nouvelle centrale à lignite n’est pas un choix très judicieux : 69 % de la production serbe provient déjà du lignite !

En plus des impacts climatiques, le projet aurait des conséquences environnementales et sociales significatives. Plusieurs mines à ciel ouvert et centrales se côtoient dans cette zone, exposant la population à un haut degré de pollution. On estime qu’il y aurait en Europe plus de 18 200 morts prématurées par an à cause de la pollution de l’air due au charbon [4]. Sur place, l’extension du bassin minier est entachée d’irrégularités : compensations insuffisantes, disparition du patrimoine, soupçons de corruption… Un terrain idéal pour un investissement responsable !

En mai 2014, des inondations dramatiques en Serbie ont provoqué la mort de 50 personnes, le déplacement de dizaines de milliers d’autres et la submersion des mines à ciel ouvert. La production d’électricité du pays et l’équilibre social s’en sont trouvées totalement bouleversées. C’est peut-être le moment idéal pour le gouvernement serbe et pour EDF de changer de cap !

En savoir plus :
[1] Site web d’EDF, « Un mix énergétique à votre service et pour la planète »
[2] « EDF émet de plus en plus de CO2 » , Mediapart, 20 juin 2014
[3] Rapport de terrain des Amis de la Terre France sur le projet Kolubara B.
[4] Rapport de l’Alliance pour la Santé et l’Environnement

En savoir +

Pour en savoir plus et voter pour EDF sur le site des Prix Pinocchio, cliquez ici.

Pour envoyer un message à EDF, pour lui demander de changer ses pratiques, rendez-vous sur la page de cyberaction des Prix Pinocchio.

Lire l’article de nos partenaires média Basta ! et l’Observatoire des multinationales : "Retour vers le futur : en Europe de l’Est, EDF mise sur le charbon". et Comment EDF prétend lutter contre le réchauffement climatique… en délocalisant sa pollution en Europe de l’Est

Crédit photo : Les Amis de la Terre France

Rédigé le