Ressources et médias

Rester informé


Non aux installations photovoltaïques industrielles sur les terrains agricoles et naturels

Du 2 mai au 23 juillet 2019, la Concertation Préalable, sous contrôle de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), se déroule concernant le projet industriel Solarzac, 400 ha de panneaux photovoltaïques plus une usine de méthanation, prévu pour être construit sur le site de l’ancienne ferme de Calmels (Commune de Le Cros, Larzac Héraultais).

Cette démarche de « concertation », est préalable à l’enquête d’utilité publique si le Maître d’œuvre, la société Arkolia, de Mudaison dans l’Hérault, maintenait son projet Elle se déroule sous forme de conférences, de diffusion de luxueuses brochures, de buffets gratuits, de registres en mairie, d’un site internet dédié et tente de faire accepter la destruction, par broyage de la roche, du sol et de la végétation, de centaines d’hectares de terres à vocation pastorale depuis des millénaires, pour y construire un énorme complexe industriel de production et transformation d’énergie, très loin des lieux de consommation de cette électricité que sont les grandes villes de la région .

Sous couvert de discours verdis d’écologie, de transition énergétique, voire de projets citoyens, des financiers tentent de transformer le Larzac en « Farwest » du photovoltaïque puisque, depuis que ce premier projet a été rendu public, les commerciaux de diverses entreprises du secteur de l’énergie démarchent toutes les fermes de ce Causse pour proposer de louer ou d’acheter au prix fort des centaines d’hectares de terres pour y implanter des parcs de panneaux photovoltaïques. Au total, ce sont les milliers d’hectares du plus vaste des grands Causses qui sont visés.

Les Amis de la Terre qui appellent à soutenir les véritables projets citoyens en matière de développement des énergies renouvelables, tel le parc des « Survoltés d’Aubais » dans le Gard, dénoncent cette « spéculation sur les terroirs agropastoraux des Causses », la disparition des paysans et des éleveurs que cela va générer, la destruction des richesses patrimoniales de cette région à la biodiversité et à l’architecture exceptionnelles qui s’en suivraient.

Les Amis de la Terre soutiennent l’action des habitants et des élus du Sud Larzac, des agriculteurs et éleveurs, de la « Confédération Paysanne », des adhérents de la « Ligue Pour la Protection des Oiseaux », de « France Nature Environnement », de « Terres du Larzac, terres de biodiversité, terres de paysans », de « Toutes nos Énergies-Occitanie Environnement » qui s’opposent au projet Arkolia-Solarzac et appellent les citoyens à se mobiliser à leurs côtés pour faire échouer cette nouvelle folie de « l’écologie industrielle » chère à l’oligarchie qui dirige notre pays.

Le 01 juillet 2019
Les Amis de la Terre – Groupe local Pays Viganais 30
paysviganais30@amisdelaterre.org

Rédigé le