Ressources et médias

Rester informé


OGM en Argentine : une étude gouvernementale sonne l’alarme !

6 avril 2008,

Par Christian Berdot

L’Argentine a été le fer de lance de l’introduction des OGM en Amérique du Sud. C’est à partir de ce pays que la conquête plus ou moins "légale" de certains états du Brésil et du Paraguay s’est faite.

Aujourd’hui, la monoculture du soja couvre la moitié des terres agricoles argentines et il s’agit à presque 100% de soja GM, tolérant à l’herbicide de Monsanto (type RoundUp Ready).

Avec un recul d’un peu plus de 10 ans, on peut constater en Argentine l’étendue des dégâts causés par ce prétendu miracle OGM : érosion très grave des sols, destruction de la biodiversité, exode rural et paupérisation des populations, augmentation de la consommation de pesticides avec les problèmes associés.

Alors que quelques parlementaires français essayent d’imposer ce modèle à leurs concitoyens qui dans leur immense majorité - agriculteurs compris - n’en veulent pas, en Argentine, la catastrophe est telle, que pour la première fois un organisme officiel vient publier une étude alarmante.

Ce document confirme les rapports des Amis de la Terre parus en 2007 et 2008, concluant à un échec sur toute la ligne des OGM agricoles.

Ce document illustre aussi à quel point certains élus de la majorité ignorent la réalité des OGM... Si votre élu en fait partie, envoyez lui ce document !

Voici la traduction de ce rapport du gouvernement argentin :

Word - 802 ko
"L’avancée de la frontière agropastorale et ses conséquences" - Secrétariat de l’environnement et du développement durable - Mars 2008

Rédigé le