On aime !

Rester informé


Obsolescence programmée : annonce d’un iPhone low cost par Apple, un pied de nez aux sénateurs ?

Montreuil, le 10 septembre 2013 - Hasard du calendrier, le lancement de deux iPhone par Apple coïncide avec les débuts des discussions au Sénat autour du projet de loi consommation et d’amendements pour lutter contre l’obsolescence rapide de nos biens de consommation. Les Sénateurs y verront-ils un signe pour prendre des mesures fortes pour allonger la durée de vie de nos biens [1] ?

Dans un contexte marqué par la crise économique, Apple s’apprête à présenter un iPhone low cost. Changement de stratégie pour la marque à la pomme et nouvelles inquiétudes pour les Amis de la Terre : qu’est qui justifie cet écart de prix ?

En effet, que penser de la recherche de coûts de production toujours plus bas par une marque et un secteur qui s’illustre trop régulièrement pour imposer des cadences infernales dans leurs usines de production [2] ou encore pour fermer les yeux sur les conditions sociales et environnementales des exploitations minières où ils s’approvisionnent ? [3]

La recherche du prix le plus bas est le moteur de l’obsolescence programmée. Les biens les moins chers sont souvent les plus fragiles à cause de la prédominance du plastique. Ils sont aussi moins réparables (assemblages collé ou moulé qui compromettent toute réparation) et surtout la faiblesse du prix de vente contribue à décourager le consommateur de faire réparer ses produits.

Camille Lecomte, chargée de campagne Modes de production et de consommation responsables aux Amis de la Terre commente : « Face à l’irresponsabilité des multinationales, il est urgent de réglementer pour mieux préserver nos ressources, mieux protéger le consommateur, et le droit des travailleurs ici et ailleurs. En Allemagne, une étude a montré qu’allonger la durée de vie des biens de consommation représenterait des économies pour les consommateurs allemands de 65 milliards à 137 milliards d’euros [4] car en luttant contre l’obsolescence programmée nous allégeons le coût de traitement des déchets, aidons les réparateurs locaux et ainsi faisons vivre notre système de protection sociale [5] ».

Les Amis de la Terre appellent maintenant les sénateurs à envoyer un signal fort au gouvernement en adoptant des mesures ambitieuses pour réduire notre impact écologique, préserver le pouvoir d’achat et favoriser le secteur du réemploi et de la réparation, notamment par la création d’un délit d’obsolescence programmée, la garantie des produits 10 ans et l’obligation de disponibilité des pièces détachées à un coût acceptable.

Contacts presse :
Caroline Prak - 06 86 41 53 43 - 01 48 51 18 96

Notes :

[1] Les 3 mesures phares des Amis de la Terre pour lutter contre l’obsolescence programmée et allonger la durée de vie des biens de consommations : 1. la création d’un délit et de sanctions contre l’obsolescence programmée ; 2. l’extension de la garantie de tous les biens de consommation à 10 ans ; 3. le soutien au secteur de la réparation.

[2] SACOM, New iPhone, old abuses, septembre 2012.

[3] Enquête sur les mines d’étain : Bangka, une île paradisiaque d’Indonésie, menacée par la production de smartphones
Une enquête des Amis de la Terre UK sur les mines d’étain de l’île Bangka a révélé que l’étain utilisé pour les soudures de nos smartphones provient d’exploitation minière responsable de la destruction de 65 % des forêts et plus de 70 % des récifs coralliens de l’île, ainsi que de la mort d’une soixante de mineurs en 2012.

[4] Geplante Obsoleszenz, http://www.murks-nein-danke.de/blog...

[5] « Le consommateur qui n’a pas d’autre choix que de consommer low cost en raison de son faible revenu, arbitre contre son intérêt de salarié et de futur retraité. C’est là la cruelle ironie de cette prétendue démocratisation de l’accès aux biens et aux services. » Benoît Hamon, intervention du 25 juin à l’Assemblée nationale sur l’obsolescence programmée.

Pour en savoir plus :

Rapports L’obsolescence programmée, symbole de la société du gaspillage
Obsolescence des produits high-tech : comment les marques limitent la durée de vie de nos biens et le site www.dessousdelahightech.org

Rédigé le