Ressources et médias

Rester informé


PLU de Mériel : la commune persiste dans la destruction des lisières de forêt

Cela fait bientôt deux ans que les Amis de la Terre Val d’Oise participent en tant qu’Association agréée pour la protection de l’environnement à l’élaboration du PLU de Mériel, malheureusement sans être entendus. Nos critiques portent pour l’essentiel sur le nouveau zonage UXa proposé pour permettre la réalisation d’une zone d’activités dans le périmètre des 50m de lisière du Bois des Garennes.

Un tel projet serait totalement contraire aux préconisations du SDRIF (Schéma Directeur de la Région IdF) qui interdit toute construction en lisière d’un massif boisé de plus de 100ha, et du SCOT (Schéma de Cohérence Territorial) qui prévoit un corridor biologique/trame verte pour permettre à la faune de relier les massifs boisés de part et d’autre de la Francilienne.

Par ailleurs, si le même SCOT exige que « l’intégrité des bois et forêts doit être assurée », c’est évidemment en raison de l’importance que représentent ces massifs et leur écran végétal à une période de réchauffement climatique, surtout en zone urbaine et périurbaine où la pollution atmosphérique devient une préoccupation majeure et un enjeu de santé publique.

Il est à signaler que déjà en 2004, quand la commune avait tenté sans succès par une Déclaration d’Utilité Publique de réaliser le même projet au même endroit, c’était l’entreprise Picconi, entreprise locale de terrassement et de recyclage de déchets divers, qui était pressentie par la commune pour s’installer dans la ZA ; aujourd’hui elle est poursuivie pour non respect de l’article L 541-30-1 du code de l’environnement obligeant à une autorisation administrative pour exercer ce type d’activité, et non respect des articles L 541-46 et L 541-47 du code de l’environnement interdisant le dépôt sauvage de déchets, activité qui aujourd’hui dégrade gravement le site classé où elle exerce illégalement son activité en bordure de la Francilienne. A l’époque, la SEMAVO [1] avait émis des réserves quand on nous assurait que son implantation en lisière du Bois des Garennes n’entrainerait aucune nuisance pour l’environnement ! Aujourd’hui les faits nous donnent raison et cette proximité nous inquiète ! Les terrains visés ont subi en 2004 un défrichement intempestif et même l’abattage de plusieurs chênes centenaires, mais aujourd’hui le reboisement s’est refait naturellement.

Les Amis de la Terre Val d’Oise demandent donc la suppression du classement en zone UX de cette zone, et le respect du seul classement possible pour un massif forestier, à savoir Na, permettant ainsi la préservation de l’intégralité du massif du Bois des Garennes et de ses lisières dans le nouveau PLU soumis à enquête publique, en conformité avec les divers documents d’urbanisme précités. Nous portons ces observations sur le cahier de l’Enquête publique qui se déroule du 21 octobre au 23 novembre 2013. Nous incitons les écologistes qui se sentent concernés à s’exprimer lors de cette enquête publique, et vous proposons de consulter notre contribution accessible par le lien ci-joint. Nous n’hésiterons pas à retourner devant le Tribunal Administratif pour obtenir le respect de la loi si le PLU devait être adopté en l’état.

Notes

[1Société d’Economie mixte d’Aménagement du Val d’Oise chargée de l’étude et la réalisation d’opérations d’aménagement à usage d’habitat, d’activités et de commerces

Rédigé le