Ressources et médias

Rester informé


Pétition : Société Générale, retirez-vous du projet climaticide Alpha Coal !

La Société Générale structure le financement d’un énorme projet minier de 30 millions de tonnes de charbon par an situé dans le bassin de Galilée au Queensland. Outre les impacts irréversibles et dramatiques qu’il aurait sur la biodiversité, la Grande Barrière de corail et sur les ressources hydriques dont dépendent les populations locales, le projet Alpha Coal contribuerait à émettre 1,8 milliards de tonnes de CO2 sur une durée de vie de 30 ans, et ouvrir la voie à l’exploitation d’une des « bombes climatiques » du globe. Le soutien de la Société Générale à des projets climaticides comme Alpha Coal est en contradiction avec ses discours en faveur d’une transition vers une économie moins carbonée mais surtout avec les recommandations scientifiques pour éviter la catastrophe climatique !

Malgré ses discours en faveur de la lutte contre le changement climatique, la Société Générale est l’une des banques les plus climaticides au monde. Soit disant engagée dans " la transition vers une économie moins carbonée ", la banque soutient massivement l’industrie du charbon, l’énergie … la plus carbonée.

Avec plus de 4.742 milliards d’euros insufflés au secteur du charbon entre 2005 et mi-2011, et 1,927 milliards d’euros à l’exploitation minière du charbon uniquement entre 2005 et mi-2013, la banque est co-responsable de l’émission de milliards de tonnes de dioxyde de carbone et contribue donc à son niveau fortement à la hausse de la température du globe.

Or, d’après l’Agence Internationale du Climat, moins d’un tiers des réserves connues en énergie fossile doit être brulé. Autrement dit, il s’agit donc d’en laisser plus des deux tiers dans le sol. En matière d’investissement, le dernier rapport du GIEC évalue la baisse annuelle nécessaire de 2010 à 2029 des investissements dans les technologies des énergies fossiles conventionnelles associées au secteur de fournisseur d’électricité à environ 30 milliards de dollars.

Malgré ses recommandations, nous exploitons et brulons chaque année toujours plus de charbon et de nombreux projets sont aujourd’hui sur la table, notamment en Australie, une des régions critiques en matière d’extraction du charbon et de lutte contre le changement climatique. L’enjeu est majeur : l’objectif de maintien d’un réchauffement en dessous de deux degrés ne sera pas atteint si l’ensemble de ces projets, à commencer par les 9 prévus dans le Bassin aujourd’hui non exploité de Galilée dans le Queensland – Australie, ne sont pas arrêtés.

6ème et 7ème banque derrière le financement des centrales et des mines de charbon en Australie, la Société Générale structure aujourd’hui le financement d’un énorme projet minier de 30 millions de tonnes de charbon par an situé dans le bassin de Galilée au Queensland. Outre les impacts irréversibles et dramatiques qu’il aurait sur la biodiversité, la Grande Barrière de corail et sur les ressources hydriques dont dépendent les populations locales, le projet Alpha Coal contribuerait à émettre 1,8 milliards de tonnes de CO2 sur une durée de vie de 30 ans.

Ce projet serait le premier d’une série d’autres déjà planifiés dans le bassin de Galilée et jouerait donc un rôle central dans l’ouverture de la région à l’exploitation minière. Or, l’exploitation totale du bassin de Galilée entrainerait une émission supérieure à celle de l’Allemagne et serait conforme avec des scénarios qui mèneraient à un réchauffement de 6 degrés au-dessus du niveau pré-industriel !!

Empêcher Alpha Coal est donc crucial pour le bien-être des populations qui en seraient affectées mais aussi pour celui de la planète toute entière ! Notre victoire marquera un premier pas vers la fin des investissements dans les énergies fossiles !

Exigeons que la Société Générale se retire du projet Alpha Coal

Signez la pétition !

Rédigé le