Pour réformer le CESE : trouver l’esprit ET la lettre…

Les représentants de l’environnement sont entrés au Conseil Economique, Social et Environnemental et ont créé un nouveau groupe « Environnement et Nature ». Si l’esprit de la réforme a été affirmé pour le CESE, la forme reste à inventer. Les associations et la fondation représentant les enjeux environnementaux sont mobilisées pour donner un nouveau souffle à la troisième Assemblée constitutionnelle de la

Un nouveau Groupe « Environnement et Nature » actif au sein du CESE

Après la Charte constitutionnelle de l’environnement et les engagements pris lors du Grenelle de l’environnement, la réforme du CESE lui a donné pleine légitimité pour se prononcer sur toutes les dimensions liées à la protection de la nature et de l’environnement ; et elle a doté « l’Assemblée de la société civile » d’un pôle environnemental comprenant 33 conseillers sur 233.

14 conseillers se sont réunis pour constituer au sein du CESE un nouveau groupe d’acteurs « Environnement et Nature » issus des Amis de la Terre, de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’Homme, de France Nature Environnement, de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, de la Ligue Roc, du Réseau Action Climat et de Surfrider Foundation Europe*.

Pour une gouvernance fortement renouvelée du CESE

De premières propositions ont été faites par ce nouveau groupe, pour une modification de l’architecture traditionnelle des Sections de travail (PJ 1*), notamment dans l’objectif d’intégrer les défis environnementaux dans toutes les sections, et de favoriser un travail inter-sections.

De nouvelles propositions relatives à la gouvernance et réforme de l’organisation viennent d’être formulées (PJ2*) pour faire de l’innovation sociétale et de la transparence du CESE une priorité. Ce qui permettrait d’accentuer la capacité du Conseil à devenir une chambre d’écho de la société civile écoutée par les décideurs publics.

La réforme du CESE a notamment ouvert la possibilité d’une saisine citoyenne. Les membres du groupe « Environnement et Nature » seront donc attentifs à la transformation des vœux exprimés par le Président Jean Paul Delevoye, de faire du CESE « la maison des citoyens ».

Inquiétudes

Le groupe Environnement et Nature, malgré ses propositions, se montre inquiet avant le vote en séance plénière le 14 décembre 2010 relatif à l’organisation et la rénovation du règlement intérieur. A ce jour, très peu de nouvelles propositions ont été retenues pour rénover l’architecture des sections et le prochain vote du nouveau Règlement Intérieur pourrait n’apporter finalement que très peu de changement.

« Les discussions en cours sur le Règlement intérieur engagent le fonctionnement et les relations du CESE pour plusieurs années. Ce sont autant de possibilités de rapprocher les citoyens de cette Institution trop mal connue. Il serait particulièrement dommage de ne pas saisir cette chance ! » rappelle Sébastien Genest, Président du groupe Environnement et Nature et vice Président du CESE.

* Conseillers membres du Groupe :

Jacques Beall (Surfrider Foundation Europe) Anne de Bethencourt (Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’Homme) Allain Bougrain Dubourg (Ligue pour la Protection des Oiseaux) Florence Denier Pasquier (France Nature Environnement) Anne Marie Ducroux (Ligue ROC) Sébastien Genest (France Nature Environnement) Bruno Genty (France Nature Environnement) André Jean Guérin (Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’Homme) Martine Laplante (Les Amis de la Terre) Olivier Louchard (Réseau Action Climat) Céline Mesquida (France Nature Environnement) Pénélope Vincent Sweet (France Nature Environnement) Marie Paule de Thiersant (Ligue pour la Protection des Oiseaux) Gaël Virlouvet (France Nature Environnement)

Rédigé le