Ressources et médias

Rester informé


Prix Pinocchio - "Gaz de schiste : contrarié en France, Total va forer en Argentine"

La multinationale pétrolière française Total est nominée aux Prix Pinocchio 2013 dans la catégorie "Une pour tous, tour pour moi !", pour ses projets de gaz de schiste en Patagonie, jusque dans une réserve protégée.
Basta ! et l’Observatoire des Multinationales, partenaires média des Prix Pinocchio, publient aujourd’hui un article sur ce cas.

Alors que le Conseil constitutionnel a validé le 11 octobre la loi interdisant la fracturation hydraulique, les mobilisations contre l’exploration et l’exploitation des gaz et pétrole de schiste se poursuivent. Des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes françaises le 19 octobre, à l’occasion de la journée mondiale contre la fracturation hydraulique. A défaut de pouvoir conquérir le sous-sol hexagonal, la compagnie française Total a décidé d’investir massivement dans les gaz non conventionnels en Argentine. Total détient des participations dans onze permis, dont six pour lesquels il est opérateur. Début octobre, la compagnie a annoncé investir 400 millions de dollars pour lancer deux projets pilotes en Patagonie. En fournissant 30 % du gaz à l’Argentine en 2012, Total est le deuxième opérateur gazier du pays.

« En juillet dernier, un décret gouvernemental sur mesure pour les compagnies pétrolières a été adopté », rappelle l’association des Amis de la Terre France. En contrepartie d’un investissement minimum d’un milliard de dollars, le gouvernement accorde via ce décret des concessions d’une durée de 35 ans accompagnées d’un certain nombre d’avantages fiscaux, d’aides à l’exportation et de garantie des prix aux compagnies étrangères.

(...) lire la suite sur le site de Basta !

Cet article est publié simultanément par l’Observatoire des Multinationales.

Pour en savoir plus et voter pour Total sur le site des Prix Pinocchio, cliquez ici.

Basta ! et l’Observatoire des Multinationales sont des sites d’informations qui ont besoin du soutien de leurs lecteurs pour poursuivre leur travail en toute indépendance.

Rédigé le