Ressources et médias

Rester informé


Prix Pinocchio : "Travail des enfants : Samsung pris au piège de ses beaux discours"

La multinationale coréenne Samsung est nominée aux Prix Pinocchio 2014 dans la catégorie "Mains sales, poches pleines", pour les conditions indignes de travail et l’exploitation d’enfants dans ses usines en Chine.
Basta ! et l’Observatoire des Multinationales, partenaires média des Prix Pinocchio, publient aujourd’hui un article sur ce cas.

Travail des enfants : Samsung pris au piège de ses beaux discours
le 6 novembre 2014, par Olivier Petitjean

_ La situation ne s’arrange pas pour le géant coréen Samsung : l’entreprise est la cible d’une plainte en France pour « pratique commerciale trompeuse ». Elle est désignée par une association de consommateurs britanniques comme l’une des marques les moins éthiques du monde. Elle a été étrillée par l’émission Cash Investigation sur France 2. Elle est nominée aux Prix Pinocchio comme « l’entreprise ayant mené la politique la plus opaque ». A force de promouvoir, publicités à l’appui, un « monde meilleur », sans bannir le travail des enfants dans ses chaînes d’approvisionnement, sa réputation commence à être sérieusement entachée.

Une enquête retentissante de Cash Investigation, diffusée le 4 novembre sur France 2, a démontré à des millions de téléspectateurs français comment leurs smartphones pouvaient être fabriqués par de jeunes filles chinoises de 12 ou 13 ans. Celles-ci travaillent jusqu’à 13 heures d’affilée, y compris de nuit, pour le compte de marques telles que (dans le cas de l’usine visitée par les enquêteurs de Cash Investigation) Huawei, Wiko ou Alcatel. Autant de pratiques théoriquement illégales en Chine, mais qui restent largement répandues parce que cette main d’œuvre docile et bon marché permet de répondre plus facilement aux commandes en flux tendus des donneurs d’ordres.

(...) lire la suite de cet article sur le site de Basta !.

Cet article est publié simultanément sur le site de l’Observatoire des Multinationales.


Pour en savoir plus et voter pour Samsung sur le site des Prix Pinocchio, cliquez ici.

Pour envoyer un message à Samsung, pour lui demander de changer ses pratiques, rendez-vous sur la page de cyberaction des Prix Pinocchio.

En savoir +

Basta ! et l’Observatoire des Multinationales sont des sites d’informations qui ont besoin du soutien de leurs lecteurs pour poursuivre leur travail en toute indépendance.

Illustration : Theo

Rédigé le