Ressources et médias

Rester informé


Prochaines actions des Faucheurs de Chaises dans différentes agences BNP de Côte-d’Or

Lettre type envoyée aux 15 agences BNP-Paribas de Côte-d’Or, le 28 février 2017

Madame, Monsieur,

Nous vous adressons cette lettre pour vous annoncer que dans les jours et les semaines qui viennent, Les Faucheurs de Chaises (1) allons reprendre nos actions dans les agences BNP. Nous vous prions d’en avertir votre personnel, sachant que comme par le passé, nos actions sont absolument pacifiques et non-violentes, et nos militant-e-s profondément respectueux-ses des salarié-es de la BNP.

Nous regrettons d’avoir à revenir si vite manifester dans vos agences, après avoir déjà réalisé une centaine d’actions dans des BNP, de novembre à début janvier. C’était à l’occasion du procès d’un de nos porte-paroles, M. Jon Palais, qu’une plainte de la BNP a conduit le 9 janvier dernier au Tribunal de Dax pour "vol en réunion" suite à une action de réquisition de chaises dans une de vos agences, visant à dénoncer la responsabilité de la BNP-Paribas dans l’évasion fiscale de masse. Le tribunal a prononcé la relaxe de Jon Palais et tout aurait pu en rester provisoirement là, mais une seconde plainte de la BNP a entre-temps visé un autre militant, qui n’est autre que Florent Compain, le président des Amis de la Terre-France. Il sera jugé le samedi 11 avril au Tribunal de Bar-le-Duc.

C’est pourtant la BNP-Paribas qui devrait se retrouver sur le banc des accusés, au lieu d’y envoyer les citoyens qui l’interpellent et l’appellent à plus de vertu. En effet, c’est la banque française qui réalise le plus gros volume de bénéfices dans les paradis fiscaux. La BNP-Paribas participe ainsi à priver les pouvoirs publics de moyens pour répondre aux besoins des populations les plus vulnérables, ainsi que pour répondre aux défis de la transition écologique et énergétique. La BNP-Paribas contribue en outre à aggraver la crise climatique en finançant des projets d’énergies fossiles dévastateurs et leur promoteurs irresponsables, alors qu’elle s’est engagée à tout faire pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris visant à limiter l’augmentation de la température globale de la planète bien en dessous du seuil de + 2°C, voire à +1,5°C.

C’est cette face peu reluisante de la BNP-Paribas que nous viendrons prochainement rappeler à votre clientèle et à l’opinion publique. Ce ne sont pas les Faucheurs de Chaises qu’il faut juger mais l’évasion fiscale en bandes organisées, et l’irresponsabilité sociale et écologique de la BNP-Paribas et de ses investissements dans le monde.

Veuillez recevoir Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations les plus respectueuses.

Pour les Faucheurs de Chaises, Les Amis de la Terre Côte-d’Or

(1) Plateforme de mobilisation citoyenne contre l’évasion fiscale, lancée notamment par les Amis de la Terre, ANV-COP21, ATTAC, Bizi, et Solidaires Finances Publiques, ainsi que diverses personnalités comme Claude Alphandery, Alain Caillé, Susan George, Edgar Morin ou Patrick Viveret

Rédigé le