Ressources et médias

Rester informé


Rapport : "Libérons l’ONU de l’emprise des multinationales !"

Les politiques de l’ONU sont de plus en plus conçues comme soutien aux intérêts commerciaux (et souvent à court terme) de certaines entreprises et secteurs industriels, au lieu de servir l’intérêt public. (Amis de la Terre International 2012)

(...) "Lors de la dernière décennie – et en particulier depuis le lancement du Pacte Mondial (Global Compact) – les liens entre l’ONU et les principaux acteurs économiques et leurs groupes de pression se sont resserrés, à tel point que le rôle des Nations Unies, en tant qu‘espace des peuples, en est menacé. Cela s’est passé, de façon paradoxale, avec le soutien des Nations Unies, elles-mêmes – et en particulier de certains de ses membres influents. Au lieu de rester une exception, le fait que des multinationales – dont beaucoup ont une longue histoire de violations des Droits humains et de pollution de l’environnement, comme Dow Chemical, Coca Cola, Shell, Exxon et Rio Tinto – soient parmi les principaux sponsors d’événements organisés par l’ONU ou partenaires de projets des différentes agences de l’ONU, est devenu la règle." (Extrait de l’introduction)

Dans ce rapport, plusieurs chapitres sont consacrés à des politiques ou projets de l’ONU contrôlés par les multinationales

- l’économie verte
- le projet Energie soutenable pour tous (SE4ALL en anglais)
- la politiques agricoles et alimentaires
- la biodiversité
- la politique de l’eau
- le Pacte Mondial ou Global Compact, le plus grand projet mondial des entreprises pour le développement durable.

Traduction effectuée par les Amis de la Terre des Landes. Relecture et mise en page : Christian Berdot.

À télécharger...

Rédigé le