Ressources et médias

Rester informé


Rejet de l’amendement huile de palme PLF 2019 : le gouvernement fait passer les intérêts de Total avant le climat.

Montreuil, le 19 octobre 2018 – Dans la nuit, l’Assemblée Nationale a rejeté un amendement visant à mettre un terme à une niche fiscale favorable à l’utilisation d’huile de palme dans les carburants. Cet amendement était pourtant porté par la Commission des Finances, la Commission Développement Durable et des députés de l’ensemble des partis politiques, dont LREM.

Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre France, à l’origine de l’interpellation des députés, réagit : “En faisant pression sur les députés LREM pour leur forcer la main, le gouvernement montre son visage et affirme publiquement que les intérêts de Total passent avant les enjeux climatiques. Le gouvernement est en train de s’isoler alors qu’une coalition très large et transpartisane d’acteurs demande avec raison de mettre un terme à ce scandale”.

Mobilisés depuis 2015 pour bloquer le projet de raffinerie de Total à La Mède, les Amis de la Terre n’ont pas l’intention de renoncer à cette bataille cruciale pour l’avenir des forêts. L’examen du projet de loi Finances 2019 va se poursuivre au Sénat, et les discussions s’intensifient au niveau européen puisque la Commission doit remettre sa décision sur l’avenir de l’huile de palme dans les carburants en février 2019.

Rédigé le