Ressources et médias

Rester informé


Réponse à l’enquête publique Réaménagement du nœud autoroutier Echangeur de Chambéry-Nord - La Motte-Servolex

Réaménagement du nœud autoroutier Echangeur de Chambéry-Nord - La Motte-Servolex

Voici la position des Amis de la Terre en Savoie à propos de la concertation en cours.

Une fois de plus on s’attaque aux conséquences et non aux causes

Ce projet propose : d’améliorer la fluidité – de renforcer la sécurité …le tout basé sur des hypothèses d’augmentation du trafic …

Mais…la vrai question n’est pas de répondre à l’augmentation du trafic, mais de le diminuer puisque la pollution qu’il entraine est responsable de la « mise en danger de la santé d’autrui » (cf le rapport de l’OMS sur le développement des cancers … )

Faire du « développement durable » et soutenable, c’est commencer par - réduire les transports inutiles et développer les transports en commun, notamment en améliorant l’existant ferroviaire (fret et voyageurs)

La sécurité, c’est d’abord la santé des populations soumises à la pollution des gaz d’échappement des moteurs diesels et donc au risque de cancer accru

La priorité n’est pas au développement des autoroutes mais à la modernisation des lignes ferroviaires existantes :

Faire tous ces travaux pour quelques week-ends par an surchargés, lors des vacances d’hiver, c’est « se payer la tête » des français à qui on demande un effort financier, en cette période de crise de l’emploi.

Des solutions simples, immédiates et peu couteuses pour le péage de Chambery existent :

Favoriser le transport collectif et décourager le transport individuel :
- réserver des voies d’acces aux véhicules transportant le plus de personnes
- développer l’ interconnexion avec le réseau de bus urbains
- favoriser le covoiturage : L’amélioration de l’offre de covoiturage est un objectif intéressant dans ce projet, mais les propositions ne sont vraiment pas à la hauteur de l’enjeu : Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air pour la santé publique.

Diminuer la vitesse sur la VRU, et ralentir sur les bretelles d’accès pour éviter les renversements de poids lourds ….

Une modernisation des infrastructures ferroviaires à partir de l’existant c’est possible !

Pour un report immédiat des marchandises sur le rail et une augmentation conséquente du trafic voyageurs :

Le report des marchandises de la route vers le rail, des aujourd’hui, c’est possible Attendre la réalisation d’une promesse vieille de 30 ans, qui envisagerait de construire, plus de 100 kms de tunnel entre Lyon et Turin, disponibles dans 20 ans, et pas encore financée ni finançable…. c’est combien de nouveau cas de cancer, avec décès à la clef en 20 ans ? Ne pas le faire tout de suite alors que c’est possible, et nous « amuser », avec un aménagement du péage de Chambery de 100 Millions d’euros tout de même, c’est une attitude irresponsable !!!

Doubler la voie ferrée de st Andre du gaz jusqu’à Chambery et jusqu’à Grenoble, entre Aix-les-Bains et Annecy, c’est possible pour un cout chiffré en millions d’euros, et non en milliards comme le fumeux projet « Lyon-Turin »

Finalement, ce projet ne sert qu’à augmenter la capacité du trafic routier (l’AREA prévoit une augmentation du trafic de 1000 véhicules de plus par jour.)

Les actes et les propos de notre Ministre des transports en sont malheureusement le reflet :
- ouverture de la nouvelle galerie de sécurité du Fréjus à la circulation routière
- diminution des tarifs pour les camions au Fréjus et au Mont blanc
- alignement des tarifs des camions euro 3 (+ polluant) avec les euros 4, 5 et 6 (- polluant)
- abandon de l’écotaxe ( la « taxe poids lourds » )
- soutient à l’augmentation des capacités autoroutières (créations de 3e voies de circulations….)
- interdiction des camions les plus polluants au tunnel du Mt Blanc (mais pas au Fréjus), sans transfert sur le rail
- réflexion sur la possibilité d’utiliser les bandes d’arrêt d’urgence pour la circulation

Nous pensons donc, que ce projet est inutile, et couteux. Les solutions sont ailleurs….. Il faut investir en priorité sur les aménagements qui permettent le développement des modes alternatifs à la voiture individuelle. Pour diminuer, les pollutions et la « mise en danger de la santé d’autrui » dans les vallées savoyardes , il n’y a pas d’autres solutions que de mettre en place, dès maintenant, et c’est possible avec la ligne existante , le report des marchandises de la route vers le rail en aménageant la base de chargement prévue à Ambérieu, et de moderniser les lignes voyageurs existantes (notamment le doublement de voies, entre St André le gaz et Chambéry, et entre Aix les bains et Annecy

La santé des savoyards en vaut la peine ! 

En vous remerciant de l’attention que vous aurez apporté à nos remarques, veuillez agréer, Monsieur, nos sincères salutations.

Le 19 juin 2014

Pour les Amis de la Terre en Savoie

Patrick Bastien (vice président)

Rédigé le