Sables bitumineux : Une fausse solution

Paris, le 20 mai 2012 - A l’occasion de l’assemblée générale du groupe Total, les Amis de la Terre et leurs partenaires appellent Total à cesser ses investissements dans les sables bitumineux canadiens et à s’engager sans équivoque dans le secteur des énergies propres et renouvelables.

Les sables bitumineux sont un mélange de sable et de bitume, un pétrole lourd de basse qualité dont l’extraction et le raffinage a un impact désastreux sur les communautés locales et l’environnement. Ils nécessitent en effet de déforester les zones de production et de mobiliser de très importantes quantités d’eau et de gaz. Les rejets sont stockés dans des bassins de rétention pour lesquels aucune solution n’a à ce jour été trouvée.

Total se présente comme « directement concerné par les problématiques liées au changement climatique » (1). Or, le groupe se positionne solidement dans le secteur des sables bitumineux canadiens, confirmant les déclarations de M. de Margerie pour qui les sables bitumineux sont « un élément majeur de la stratégie [de Total] ».(2)

Pour Aloys Ligault, chargé de campagne aux Amis de la Terre, «  les investissements dans les sables bitumineux démontrent que le groupe ne prend pas au sérieux ses engagements en matière de changements climatiques. L’extraction des sables bitumineux rejette de trois à cinq fois plus de gaz à effet de serre que les pétroles conventionnels. Les sables bitumineux sont une fausse solution à la question de la sécurité énergétique  ».

Pour Maxime Combes d’UCJS, « les projets de Total ne sont pas viables d’un point de vue écologique et humain. Avec les sables bitumineux, Total fait fausse route. Nous exigeons que Total se désengage unilatéralement de l’exploitation de ces sables ou, si refus, que le gouvernement français l’y contraigne. »

Notes : [1] http://www.total.com/fr/environnement-et-societe/repondre-aux-besoins-en-energie/emissions-de-co2/reduction-gaz-effet-serre-900217.html

[2] http://www.total.com/fr/groupe/presentation-du-groupe/strategies/interview-christophe-de-margerie-900014.html

Un dossier de presse est téléchargeable ci-contre.

Rédigé le