Ressources et médias

Rester informé


Samedi 8 décembre 2012 : action "Obsolescence programmée et la surconsommation"

Dans le cadre de la campagne nationale des Amis de la Terre France contre l’obsolescence programmée et la surconsommation, nous sommes intervenus publiquement par affiches et tracts à Toulouse.

Voir le reportage de France3

Écouter le reportage de France bleu

A quelques semaines de Noël, 9,5 millions de produits high-tech s’apprêtent à être vendus en France : appareils photos, consoles de jeux et bien évidemment les smartphones. Alors que leur durée de vie est de plus en plus courte : c’est ce qu’on appelle l’obsolescence programmée de nos équipements. Les Amis de la Terre s’insurgent contre cette dérive.

L’économie de croissance engendre un gaspillage organisé

La notion d’obsolescence programmée est au cœur de ce gaspillage organisé. Il s’agit du raccourcissement volontaire de la durée de vie des produits.

Comment rendre les produits obsolètes ? par l’obsolescence psychologique : avec la mode et les innovations technologiques, un produit sophistiqué en chasse un autre jugé alors désuet. par l’obsolescence technique : une conception volontairement fragile des produits ; des astuces pour rendre les produits irréparables ou incompatibles.

A l’opposé de l’obsolescence programmée, l’éco-conception : des produits durables, réparables, composés d’éléments standards et ayant la possibilité d’évoluer.

Développer la réparation : formation d’équipes de techniciens particulièrement pour l’électronique. Disposition des pièces détachées sur 10 ans. Et pas à des prix d’arnaque

Que faire ? Etendre la garantie sur les biens de consommation à 10 ans, interdire la commercialisation de produits irréparables, mutualiser et réemployer les biens, s’interroger sur ses besoins réels, changer d’indicateur de richesse (abandonner le PIB).

La surconsommation de produits High-Tech dévaste la planète

Nous vivons sur une planète finie, les ressources naturelles s’épuisent Avec une croissance de 2% /an, les réserves d’Indium et d’Etain seraient épuisées en 10-20ans, celles de Cuivre, Plomb, Nickel, Argent, Zinc, en 30 ans, le Fer et l’Aluminium en 70-80 ans. Programmés pour être rapidement obsolètes, les gadgets électroniques, ordinateurs et téléphones portables, smartphones, appareils photos, écrans LCD…contiennent de nombreux métaux.

L’extraction de ces métaux est consommatrice de ressources naturelles aux lourdes conséquences environnementales, et sociales.

Le lithium, un nouvel or blanc pour les industriels, mais une nouvelle calamité pour les communautés locales Les principales sources pour les batteries au lithium se situent au Chili. Le lithium est extrait dans le désert d’Atacama qui est un des plus arides au monde. Or l’extraction du lithium nécessite d’importantes quantités d’eau. Cette eau prélevée dans la nappe phréatique, elle n’est ni récupérée ni réinjectée. Cette pression autour de la ressource en eau menace les populations et tout un écosystème très fragile.

L’étain exploité sur l’île de Bangka en Indonésie a de lourds impacts environnementaux et sociaux Accaparement des terres agricoles et des forêts, dégradations des récifs coralliens et déplacements des communautés locales. Les mines d’étain ont détérioré 65% des forêts et 70% des récifs coralliens et contaminés 15 rivières. Utilisé principalement dans le secteur de l’électronique pour les soudures des composants, notamment dans les smartphones, son exploitation met en péril l’accès à l’eau potable de la moitié de la population de l’île paradisiaque d’Indonésie.

- 16 kg de matières premières nécessaires pour produire d’une puce de 1 gramme
- 1 téléphone portable peut contenir plus de 40 métaux différents
- 40 téléphones portables, contiennent autant d’or que 1t de minerai extrait d’une mine d’or Aujourd’hui les cartes électroniques contiennent plus de 45 métaux contre 10 en 1980

Mais que deviennent les déchets ???

Les DEEE Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques sont des déchets dangereux qui nécessitent un traitement spécifique. Démanteler un appareil électrique est un travail lent et technique, il faut porter des équipements de protection .

Un Français jette en moyenne 20 Kg de DEEE par an, dont seulement 3 kg sont recyclés Les déchetteries peuvent effectuer ce travail si nous y amenons nos produits défectueux

25 Millions de tonnes de déchets jonchent les paysages de l’Asie et de l’Afrique Les réglementations dans ces continents sont plus permissives, ainsi, on trouve facilement des décharges en plein air. Les produits chimiques s’infiltrent dans le sol et dans les eaux et polluent le quotidien de ces populations. Les produits chimiques dangereux peuvent provoquer des irritations, des brûlures, des intoxications aiguës ou chroniques, des troubles du système nerveux ou encore des cancers.

Des enfants trient des déchets sans protection et s’empoisonnent. Notre surconsommation engendre des pollutions irréversibles et des maladies graves.

RESPONSABILISONS NOUS

Rédigé le