TAFTA/TTIP : la viande à la Javel s’approche de nos assiettes !

Bruxelles, Montreuil, mercredi 11 Mars 2015 - Les Amis de la Terre tirent la sonnette d’alarme (1). Même avant que l’accord commercial entre les Etats-Unis et l’Union européenne ne soit finalisé, la menace que de la viande états-unienne traitée avec des désinfectants chimiques puisse être vendue en Europe, se concrétise dangereusement. Les responsables de l’Union européenne pour la santé et l’alimentation ont déclaré hier, lors d’une rencontre des parties prenantes, qu’un nouveau produit de rinçage chimique antimicrobien devrait être autorisé cette année pour désinfecter les carcasses et la viande des volailles.

Comme le montre notre mémo, non seulement la Commission européenne a déjà essayé à diverses reprises d’autoriser la vente de « poulets à la Javel » et autres viandes désinfectées, mais en plus, elle examine actuellement une demande pour autoriser les importations de poulets rincés dans de l’acide peroxyacétique – un désinfectant couramment utilisé dans les fermes usines des Etats-Unis (2).

L’Union européenne et les gouvernements nationaux n’ont de cesse d’affirmer que la démarche de sécurité alimentaire « de la ferme à la fourchette » de l’Union européenne n’est pas menacée et que les normes de sécurité alimentaire ne seront pas affaiblies lors des négociations entre les Etats-Unis et l’UE. Les Amis de la Terre Europe et France constatent que les pressions de l’agrobusiness et des responsables commerciaux états-uniens provoquent déjà des reculs sur les normes alimentaires de l’Union européenne. Il est à craindre que ces normes au rabais soient très probablement une des conditions nécessaires pour que les Etats-Unis signent cet accord commercial.

Pour Mute Schimpf, chargée de la campagne Alimentation des Amis de la Terre Europe : « Même avant qu’un accord ne soit signé avec les Etats-Unis, c’est la façon même de concevoir la sécurité alimentaire de l’Union européenne qui est attaquée. Bien que l’Union européenne et les gouvernements nationaux s’en défendent, les pressions sont de plus en plus fortes pour autoriser les importations de viande rincée aux désinfectants provenant des fermes usines. L’UE doit prendre fermement position et interdire toute importation de viande produite de cette façon et montrer qu’elle ne s’aplatisse pas devant les intérêts des Etats-Unis. »

Les gouvernements nationaux ont déjà par le passé bloqué les tentatives de la Commission d’autoriser les « poulets à la Javel ». Il firent référence au principe de précaution et aux incertitudes scientifiques tout en s’inquiétant du fait que l’utilisation de tels produit permette de dissimuler des mauvaises normes d’hygiène, aient des impacts sur la santé des ouvriers et entraîne plus de pollution (3).

Pour Christian Berdot des Amis de la Terre France : « Nos fédérations françaises et européenne demandent que les négociations sur TAFTA/TTIP soient stoppées. Rien ne justifie les dangers que ce traité présente pour notre sécurité alimentaire, ni les risques sur la production. Nous ne voulons pas brader nos normes à cet accord et être les dindons à la javel de cette farce ! »

Notes :
(1) Un accord pourri : pourquoi l’accord commercial TAFTA/TTIP menace les normes de sécurité alimentaire pour les volailles
(2) Avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments sur l’évaluation de la sécurité et de l’efficacité des solutions d’acide péroxyacétique pour réduire les agents pathogènes sur les carcasses et la viande de volaille, 13 juin 2014 : http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/doc/3599.pdf
(3) Décision du Conseil de l’Europe de rejeter la proposition de la Commission pour un règlement du conseil mettant en œuvre la réglementation n° 803/2004, 16163/08, 9 décembre 2008 : http://register.consilium.europa.eu/doc/srv?l=FR&f=ST%2016163%202008%20INIT

Rédigé le