Ressources et médias

Rester informé


TAFTA, les droits des investisseurs étrangers privilégiés aux droits des citoyens ?

La Commission européenne a soumis une nouvelle proposition de « système juridictionnel des investissements ». Ce dernier doit remplacer l’actuel mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et états (RDIE ou ISDS) dans le Partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement (TAFTA), et dans d’autres négociations à venir sur les investissements. La proposition de la Commission fait suite à une consultation sur le RDIE qui a recueilli 150 000 réponses dont 97% rejetaient le mécanisme. Trois millions de personnes ont signé une pétition s’opposant au TAFTA et à la proposition de système de règlement des différends.

Dans la nouvelle proposition, nous avons identifié 10 problèmes majeurs qui illustrent combien les droits des investisseurs étrangers continuent d’être privilégiés par rapport aux droits des citoyens, et combien leur pouvoir est renforcé par rapport à la souveraineté des états.

Il n’y a toujours pas un seul argument convaincant en faveur de l’intégration d’un quelconque système de règlement des différends dans le TAFTA – même si, de façon trompeuse, on le rebaptise « Système juridictionnel des investissements ».

Découvrez notre étude en 10 points !

Rédigé le