Ressources et médias

Rester informé


Total et le gaz de schiste en Algérie

Les mobilisations sociales enflent en Algérie, contre l’exploitation future des gaz de schiste, autorisée par le gouvernement. Ces forages, à proximité des villes et des oasis sahariens, menacent les précieuses ressources en eau. Total, l’État français, et d’autres multinationales, sont accusés d’ingérence, cinquante ans après les essais nucléaires menés par l’ancienne puissance coloniale dans le Sahara algérien. Basta ! et l’Observatoire des multinationales publient aujourd’hui un rapport sur les enjeux de cette mobilisation écologique et le rôle de la multinationale française.

"Le groupe français Total, d’autres multinationales pétrolières ainsi que le gouvernement algérien, sont dans la ligne de mire d’une contestation écologique et démocratique inédite en Algérie. Depuis le 31 décembre 2014, un mouvement citoyen opposé à l’exploitation des gaz de schiste secoue le pays (notre précédent article). Parti d’In Salah, une ville de 50 000 habitants au cœur du Sahara, proche des sites de forage, le mouvement accuse la multinationale pétrolière française de recourir à l’utilisation de la fracturation hydraulique sur leur territoire, alors même que cette technique fait l’objet d’une interdiction en France depuis 2011 [1]. Et dénonce l’inconséquence de l’entreprise publique Sonatrach et du gouvernement algérien qui font peser sur la région de graves risques de pollutions. Malgré la répression, le mouvement se poursuit. Pour en éclairer les ressorts et l’importance, et interroger le rôle de Total ainsi que des États algériens et français, Basta ! et l’Observatoire des multinationales rendent public ce 6 mars un rapport sur Total et les gaz de schiste en Algérie (pour télécharger le rapport)."

Lire la suite sur le site de Basta ! et de l’Observatoire des Multinationales

En savoir +

Les Amis de la Terre France soutiennent les mobilisations citoyennes contre les projets de gaz et huiles de schiste dans le monde, notamment la campagne "Requins 2015" d’ATTAC qui cible Total.

Les Amis de la Terre continuent aussi leur campagne de solidarité avec les populations mobilisées contre Total, Shell et les autres entreprises pétrolières en Argentine, notamment dans l’aire naturelle protégée Auca Mahuida.

Pour en savoir plus :
Campagne "Pas de pétroliers à Auca Mahuida"
Site web de notre documentaire "Terres de schiste"

Rédigé le