L’Europe doit encore relever le défi de la surconsommation

Paris, Bruxelles, 25 mai 2012 - Alors que la pression sur les ressources naturelles mondiales s’intensifie, le Parlement européen s’est positionné pour que l’Europe mesure les ressources qu’elle consomme. Mesurer nos consommations est une étape clé vers une utilisation plus efficace des ressources, à intégrer aux objectifs définis dans la stratégie économique Europe 2020. Cependant, pour les Amis de la Terre, l’Europe doit aussi définir des objectifs clairs de réduction de son utilisation de ressources.

Les Parlementaires européens se sont exprimés hier sur la feuille de route vers une Europe efficace dans l’utilisation des ressources publiée par la Commission européenne [1]. En votant en faveur de la mesure de l’utilisation des ressources, ils ont ouvert la voie à la définition et à la mise en place de politiques clés pour que l’Europe se prémunisse face à la raréfaction des ressources et à l’augmentation inexorable de leur prix. Des objectifs clairs sont néanmoins nécessaires pour s’attaquer à la surconsommation européenne des ressources naturelles de la planète.

Ariadna Rodrigo, chargée de campagne aux Amis de la Terre Europe, a déclaré : « Nous avons maintenant pleinement le soutien du Parlement pour que l’Europe commence à mesurer sa consommation en terres, en eau, en carbone et l’empreinte des matériaux ; une étape clé pour assurer que l’Europe devienne plus économe en ressources. Mais il est essentiel de ne pas omettre de s’occuper du problème de la surconsommation des ressources naturelles mondiales en définissant des objectifs visant à réduire, en valeurs absolues, l’utilisation des ressources de l’Europe ».

Une série de quatre indicateurs pour mesurer la consommation de terres, d’eau, de carbone et de matériaux [2] a été privilégiée à l’indicateur « productivité des ressources » proposé par la Commission européenne. Ce choix met en évidence les préoccupations que suscite cet indicateur unique qui manque de transparence et qui n’est pas adapté à son objet.

Les mesures pour interdire la mise en décharge des déchets et l’incinération des déchets recyclables ou compostables, et atteindre l’objectif « zéro déchet », ont été soutenues - une première pour un changement radical dans les politiques des déchets en Europe. La feuille de route vers une Europe efficace dans l’utilisation des ressources et le rapport du Parlement mettent en revanche principalement l’accent sur les bénéfices économiques résultants d’une meilleure utilisation des ressources [3].

Pour Camille Lecomte, chargée de campagne aux Amis de la Terre France : « L’Europe devrait être proactive en prenant des mesures pour améliorer la façon dont nous utilisons les ressources et tirer le meilleur parti des avantages économiques, sociaux et environnementaux que cela comporte. La Commission européenne - et les gouvernements nationaux - doivent cesser de retarder leur action et commencer à prendre des mesures ».

Les impacts sociaux et environnementaux de la surconsommation européenne des ressources se font déjà sentir - la demande croissante de terres agricoles pour des cultures destinées à l’alimentation animale ou aux agrocarburants, conduit à la destruction d’habitats écologiques de grande valeur et à l’accaparement des terres des populations locales [4].

Contact presse : Caroline Prak – Les Amis de la Terre France : 06 86 41 53 43 – 01 48 51 18 96

Notes :

Pour en savoir plus sur la surconsommation des ressources : http://www.amisdelaterre.org/Surcon...

[1]Commission européenne (2011). Feuille de route vers une Europe efficace dans l’utilisation des ressources [http://ec.europa.eu/resource-efficient-europe/pdf/resource_efficient_europe_fr.pdf]

[2] Ces quatre indicateurs de l’utilisation de ressources mesure notre consommation de ressources clés à savoir : l’eau, la terre, le carbone et les matières premières. Ces indicateurs sont exprimés en unités physiques “concrètes” et sont calculés à partir d’une méthodologie transparente. Pour plus d’information sur ces indicateurs :http://www.foeeurope.org/resources

[3] L’efficacité des ressources pourrait permettre de réaliser d’importantes économies à travers l’Europe – Une étude réalisée pour le gouvernement britannique a montré que 28 milliards d’euros d’euros pourraient être économisés rien qu’au Royaume-Uni : http://www.defra.gov.uk/news/2011/0...

Des économies pourraient également être réalisées via un meilleur recyclage et une gestion des déchets : http://www.foeeurope.org/materials-...

[4] Friends of the Earth Europe. (2010). Africa : Up for grabs - The scale and impact of land grabbing for agrofuels. http://www.foeeurope.org/agrofuels/...

Rédigé le