Total au Nigeria : des témoignages inédits sur l’ampleur des impacts sociaux et environnementaux en Egiland

Montreuil, le 4 novembre 2014 – Présente au Nigeria depuis 1962, la multinationale pétrolière Total a développé ses projets dans un climat de conflits avec les communautés. Le peuple Egi, principalement composés de familles d’agriculteurs, est aujourd’hui lourdement affecté par les impacts environnementaux, sanitaires et l’accaparement des terres causés par les activités de Total. Dans le cadre de la nomination de cette entreprise aux Prix Pinocchio 2014, les Amis de la Terre France et ERA / Les Amis de la Terre Nigeria publient aujourd’hui des témoignages inédits des communautés [1], confirmant l’ampleur des impacts sociaux et environnementaux en Egiland, malgré les démentis de Total et la multiplication de ses programmes « RSE ».

Alors que l’entreprise préparait des festivités à l’occasion de ses 50 ans de présences en Egiland (« Terre Egi »), un accident majeur a eu lieu sur son champ gazier d’Ibewa, causant la destruction de l’écosystème local et d’hectares de cultures. C’était en 2012, et cela venait s’ajouter aux lourds impacts environnementaux causés notamment par le torchage du gaz, et à l’aggravation de l’accaparement des terres des communautés suite au projet d’extension de son usine à gaz en 2006. L’entreprise aurait versé des indemnités à certaines familles, mais dans la plus grande opacité et iniquité : cela a aggravé les divisions internes, les inégalités au sein des communautés et le climat de violence, qui résultaient déjà de la présence de ce géant du pétrole.

Pour toutes ces raisons, Total est actuellement en lice pour les Prix Pinocchio 2014, dans la catégorie « Une pour tous, tout pour moi » [2]. En réaction à sa nomination, l’entreprise indique avoir « lu avec étonnement le texte des Amis de la Terre qui figure sur internet tant il ne correspond pas à une réalité du terrain bien plus complexe que la présentation qui en est faite » et tente de répondre maladroitement aux dénonciations qui sont portées à son encontre [3].

Aujourd’hui, les Amis de la Terre France et ERA / Les Amis de la Terre Nigeria publient des témoignages inédits des communautés, suite à une nouvelle visite de terrain réalisée le mois dernier, qui confirment les informations graves rendues publiques lors de cette nomination. Accaparement de terres, destruction de leurs moyens de subsistance, captation de l’argent des programmes « RSE » par des notables non représentatifs des communautés et proches de l’entreprise... ces témoignages expliquent concrètement l’enfer de vivre dans la zone d’exploitation de Total.

Selon Juliette Renaud, chargée de campagne sur les Industries extractives et la RSEE aux Amis de la Terre France : « Au lieu d’essayer de cacher le désastre social et environnemental causé par ses activités en Egiland, Total devrait une fois pour toute affronter la réalité. L’entreprise doit être tenue responsable pour les dégâts qu’elle provoque au Nigeria, pays d’où elle retire une grande part de sa production d’hydrocarbures. Les communautés ont assez payé et il est temps que l’impunité des compagnies pétrolières dans le Delta du Niger cesse. »

Les Amis de la Terre France et ERA / Les Amis de la Terre Nigeria demandent à Total de :
- mettre fin à la pratique du torchage du gaz, illégale au Nigéria depuis 1984,
- respecter les droits des communautés, et obtenir leur consentement libre, préalable et informé, avec des procédures garantissant la participation de l’ensemble de la communauté,
- remédier aux dommages sociaux et environnementaux causés par ses activités et verser des indemnisations justes à l’ensemble des familles affectées.

Contacts presse :
Caroline Prak, Les Amis de la Terre France : 06 86 41 53 43 / 09 72 43 92 65 - caroline.prak@amisdelaterre.org

Notes :
(1) La version française des témoignages recueillis par ERA / Les Amis de la Terre Nigeria est disponible ici (traduction du rapport contenant les principaux extraits des témoignages).
La version intégrale en anglais est disponible ici.

(2) Voir le texte de nomination de Total aux Prix Pinocchio.

(3) Voir le mail de réponse de Total aux internautes qui participent à la cyberaction associée aux Prix Pinocchio.
Le courrier de Total adressé aux Amis de la Terre, en réaction à sa nomination aux Prix Pinocchio 2014 est disponible ici.
Les Amis de la Terre France et Sherpa ont répondu point par point à Total dans un courrier le 15 octobre 2014, il est disponible ici.

Rédigé le