Ressources et médias

Rester informé


Compostons, il en restera quelque chose !

Antoine Maurice a animé au nom de l’association Humus et Associés une soirée organisée par les Amis de la Terre Midi Pyrénées le 25 septembre 2019. Voici le résumé de son propos.

But du compostage

Le but du compostage est de reproduire l’humus naturel, première couche du sol retenant l’eau et les nutriments, nécessaire à la santé et la croissance des végétaux. L’humus est le résultat de la décomposition de la litière de matière organique qui se dépose naturellement sur le sol (végétaux et animaux mort, excréments), accélérée par des organismes et micro-organismes décomposeurs. Le compostage consiste à optimiser ce processus de façon contrôlée. Il s’agit donc d’une fermentation naturelle, en présence d’eau et d’oxygène, et d’organismes décomposeurs qui aboutit à transformer la matière organique en un produit riche en humus, sans mauvaises odeurs. Aujourd’hui, cette pratique est redéfinie par un contenant (le composteur) qui facilite et accélère la période de maturation, un résultat (le compost) acquis en 6 à 10 mois.

Le compostage présente plusieurs avantages :
- réduire d’1/3 le volume des poubelles des ménages - détourner la matière organique de l’incinération ou enfouissement, et éviter des transports
- enrichir les sols par un amendement organique gratuit
- et … pour le compostage collectif, créer du lien social !

Quoi composter ?

Vous pouvez mettre au composteur toute matière organique, c’est à dire principalement vos déchets de cuisine et de jardin, mais aussi le papier et le carton sans encre, etc. N’hésitez pas à mettre le marc de café, les coquilles d’œufs (broyées) et les sachets de thé. Les seuls véritables interdits sont le plastique, le métal, le verre, les matériaux chimiquement traités, les tissus synthétiques, bref les matières non organiques. Pour réussir son compost, il est important d’assurer un équilibre entre les matières humides et azotées issues principalement de nos déchets de cuisine (épluchures, restes de repas...), et les matières sèches et carbonées issues principalement de nos déchets de jardin (feuilles mortes, broyat…) qu’il faut mélanger en quantité à peu près équivalente, ce qui permet d’avoir un bon taux d’humidité et une aération des matières. Il existe différentes méthodes de compostage : compostage en bacs, en andains (tas), ou lombricompostage (vermicompostage). Chacune est adaptée à un contexte particulier (besoins, contraintes, volume). Les sites de compostage peuvent être mis en place soit chez des particuliers, soit à une échelle collective (pied d’immeuble, jardins publics, restauration collective), voire industrielle (plateforme de compostage). A Toulouse, l’association Humus & associés, spécialisée dans le compostage de proximité, sensibilise, accompagne, et forme au compostage, et plus largement à toute forme de valorisation de la matière organique. Vous souhaitez composter sur Toulouse ou dans une commune de la métropole ?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la collectivité ici Vous souhaitez en savoir plus sur le compostage ou plus largement sur la valorisation de la matière organique ? Rendez-vous sur le site de l’association Humus & associés ou contactez un maître-composteur de l’association par téléphone 07 71 14 69 21 ou par mail espaceinfo@humusetassocies.org

Rédigé le