Ressources et médias

Rester informé


Face à la précarité énergétique, créer des aides à la rénovation ne suffit pas : il faut redonner du pouvoir aux habitant.e.s !

1 ménage sur 5 touché par la précarité énergétique
La précarité énergétique touche près de 8 millions de logements en France. Les familles vivant dans ces “passoires énergétiques” voient leurs factures de chauffage flamber, mais ne parviennent pas à se chauffer convenablement, vivent dans des appartement humides et voient leurs logements se dégrader de jour en jour avec un sentiment d’impuissance. Cette situation a des conséquences multiples sur les bâtiments (moisissures, fissures, dégradations,..) et sur les habitant.e.s (confort, maladies respiratoires, endettement, exclusions sociales, sentiment d’impuissance et d’abandon...).

La rénovation énergétique des bâtiments est donc une condition essentielle au droit à un logement digne, en plus d’être une nécessité écologique pour réduire notre consommation d’énergie et tenir nos engagements en matière d’émissions de gaz à effet de serre.

Des aides qui peinent à atteindre les copropriétés
Si ces enjeux sanitaires, sociaux et environnementaux ont aujourd’hui émergé dans le débat public, les mesures incitatives et subventions proposées par l’Etat ne sont pas adaptées à la dynamique des copropriétés, où les décisions se prennent en collectif.

Difficile en effet de faire voter de lourds travaux à une trentaine de copropriétaires, qui n’habitent pas tou.te.s dans leur logement et qui ne se rencontrent qu’une fois par an lors de l’assemblée générale, lorsqu’ils s’y rendent. Même si des aides financières existent.

Accompagner les habitant.e.s par le collectif pour retrouver du pouvoir d’agir
Pendant 18 mois, les Amis de la Terre, le Gefosat et Alliance Citoyenne ont accompagné 3 groupes d’habitant.e.s afin de mettre au point une méthode pour s’organiser et agir contre les passoires énergétiques.

Inspirée du Community Organizing, cette méthode cherche avant tout à redonner confiance en l’action collective et à redonner du pouvoir d’agir aux habitant.e.s qui ont l’impression de ne pas en avoir.

Les habitant.e.s que nous avons accompagné ne se connaissaient pour certain.e.s que de vue. 18 mois après, ils se réunissent régulièrement. A Ganges, ils se sont constitué en association, ont pris la parole en assemblée de copropriété pour y entamer une réflexion sur la rénovation énergétique. A Aubervilliers, les habitant.e.s ont obtenu l’abandon du projet de destruction de leurs logements par la Mairie. Et à Grenoble, les habitant.e.s se sont invité.e.s aux réunions de la métropole sur l’avenir de leurs logements afin de réclamer plus de transparence et de participation des habitant.e.s dans les politiques de l’habitat sur leur territoire.

Aujourd’hui, tous et toutes sont conscient.e.s de leur pouvoir d’agir collectivement et continuent à se mobiliser pour améliorer leurs conditions de logement.

Se rencontrer, se connaître entre voisin.e.s, se former aux enjeux, se fixer des objectifs intermédiaires et remporter de petites victoires concrètes afin d’avancer pas à pas vers un objectif ambitieux : voici donc les premières étapes pour combattre la précarité énergétique. de la rénovation thermique des copropriétés.

Changer d’échelle : des outils pour mobiliser les copropriétés
Selon Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes aux Amis de la Terre, il est nécessaire que “dans toutes les communes de france, en particulier les grandes villes, il y ait des personnes qui fassent de l’accompagnement collectif des copropriétaires. Il n’y a que comme ça que l’on peut aller vers la rénovation ! Mettre des aides pour la rénovation ne suffit pas si l’on n’accompagne pas les gens individuellement et surtout en termes de groupe.”

Pour répondre à ces enjeux, et mobiliser largement les copropriétaires, nous avons mis au point un certain nombre d’outils pour s’organiser et agir contre les passoires énergétiques, compilés dans un guide pour mobiliser en copropriété que vous pouvez télécharger ci-dessous.

Vous y trouverez des fiches pratiques pour

  • comment bien construire une stratégie pour agir contre la précarité énergétique.
  • faire du porte à porte,
  • vous aider à bien communiquer,
  • organiser des réunions,
  • mobiliser,
  • connaître les enjeux de la précarité énergétique,
  • comprendre le fonctionnement d’une copropriété
  • connaître les principaux acteurs de la thématique et les aides mobilisables

À télécharger...

Rédigé le