Ressources et médias

Rester informé


Le retour d’un projet de " réserve zoologique " au Revard...

Ce 25 novembre une réunion a eu lieu à la maison du Parc Naturel Régional des Bauges (PNRB), à l’initiative de son Président, concernant un nouveau projet de « réserve zoologique » au Revard et sur lequel le bureau du Parc doit émettre un avis prochainement. Les Amis de la Terre souhaitent réagir publiquement.

En premier lieu, notons que si les membres des commissions du PNRB concernées ont bien été conviés comme il se doit, aucun document de travail n’a été fourni aux participants avant ou pendant la réunion. Par ailleurs, les élus présents de la commune du Montcel où s’implanterait ce parc animalier (1er adjoint et déléguée auprès du PNRB), ont indiqué publiquement qu’ils n’avaient jamais entendu parler de ce projet au sein même de leur Conseil Municipal. Et aucune information publique n’a eu lieu au sein de la commune.

Sur le fond, très peu d’informations précises et concrètes ont été apportées. Le porteur de projet a essentiellement justifié sa démarche par des déclarations d’ordre éthique et scientifique. Un projet, selon lui, de conservation de la biodiversité, rassemblant 25 espèces en voie de disparition sur 40 hectares. Cette démarche pédagogique consistant à présenter au public, en captivité, des espèces hors sol sur ce territoire du Revard, telle que la panthère des neiges ou l’ours du Tibet, a soulevé de très nombreuses réactions. Aucune étude d’impact sur l’environnement, de carte d’implantation ni même le nombre total d’animaux présentés n’ont été communiqués : l’étude serait en cours à la demande du porteur de projet…. De plus, avec un objectif évoqué de 60 à 100 000 visiteurs annuel, les questions des transports, de la gestion des flux de voitures et des parkings sont restées en suspens. De même, la problématique de l’eau, des infrastructures de fonctionnement nécessaires (accueil, restauration, etc), des déchets générés, des impacts sur le territoire visé et de ses conséquences économiques sur les professionnels et les habitants du territoire constituent autant de questions restées sans réponse ou approximatives. Précisons de plus, que la charte du Parc Naturel Régional des Bauges est actuellement en cours de révision. Les missions du PNRB de protection de la faune et de la flore locale, de soutien aux acteurs économiques locaux ou de développement d’actions pédagogiques modernes auprès du grand public sont-elles compatibles avec ce projet ? Ce point essentiel a été plusieurs fois soulevé mais reste lui aussi sans réponse

Le groupe local des Amis de la Terre en Savoie, né en 2017 pour faire face au même genre de projet, tient à dénoncer les manques criant de transparence et d’informations qui entourent ce projet et ses conséquences potentielles. C’est pourquoi nous tenons à le porter sur la place publique pour que le débat s’élargisse car il s’agit de l’avenir de notre territoire commun.

Contact : 06 37 54 47 60

En savoir +

Il s’agit d’un projet développé par Monsieur Rémy Gaillot. Il souhaite créer un parc de 40 hectares dans la forêt domaniale de la commune du Montcel. L’objectif de ce parc serait de présenter une trentaine d’espèces animales de milieux montagnards. Ainsi chaque espèce aurait un enclos guère plus grand qu’un hectare. Monsieur Gaillot est déjà le patron d’un autre parc en Auvergne. Voir le site du parc animalier d’Auvergne

Ce parc entrainerait la venue d’à peu près 100 000 visiteurs par an et donc environ 40 000 voitures ! Ce parc nécessiterait la construction de bâtiments dont la surface totale serait d’environ 500 m2 !

Les élus de la commune du Montcel présents lors de cette réunion d’information n’étaient même pas au courant du projet.

Pour rappel, un projet à peu près semblable a été à l’origine de la création de notre groupe local où nous avions réussi à faire échouer le projet, petit résumé ici en 2007 : http://amisdelaterre73.free.fr/sauvegarde130910/montagne/Revard/projet_parc/parc_animalier.htm

Rédigé le