Ressources et médias

Rester informé


Projet de décharge à Epinay Champlatreux

Sous l’impulsion de la municipalité de ce village de 68 âmes, un projet visant à accueillir un "centre d’enfouissement technique" sur 40 ans ha de terres agricoles et une carrière de sablon vient de faire l’objet d’une enquête publique.

65 000 tonnes de sable seraient ainsi extraites avant que 2,4 millions de m3 de terres, issues de travaux du Grand Paris, n’y soient enfouis. Un centre de dépollution de terres y serait également créé.

Ce projet nous apparait comme contradictoire avec les orientations et décisions prises en Val d’Oise.

Sur l’extraction des sablons, un centre d’extraction existe déjà à six kilomètres du projet, sur la commune d’Attainville et sa capacité autorisée conduit à l’amoncellement des sablons qui ne trouvent pas de débouchés immédiats en Ile de France. L’arrêté d’exploitation a effectivement prévu de limiter la hauteur de ces stockages pour ne pas dégrader les paysages de cette plaine, mais qui restent visibles de très loin. La protection des paysages et du patrimoine architectural de cette zone de plaine est une priorité. Il n’est donc pas judicieux d’envisager de créer une nouvelle capacité d’extraction qui viendrait de ce fait, augmenter les transports d’exportation des matériaux hors département et hors région.

Sur la création d’un site d’enfouissement de terres et stériles, l’utilité d’une telle installation n’est pas démontrée. En effet, les capacités d’enfouissement de ce type de déchets existent en Val d’Oise et les accès par les infrastructures routières et autoroutières sont opérationnels depuis de nombreuses années. En particulier, l’exploitation du gypse sous la forêt de Montmorency conduit à la création de capacités d’enfouissement qui ne sont pas utilisées à plein et devraient être prioritaires pour éviter les risques géologiques d’effondrement qui sont constatés régulièrement. Les volumes envisagés par ce projet laissent prévoir un trafic de poids lourds important contribuant aux nuisances au niveau régional. La consommation d’espaces agricoles, à quelques kilomètres de centres urbains importants réduirait encore la possibilité de développer l’agriculture de proximité. Les objectifs de réduction des transports alimentaires (circuits courts, approvisionnements locaux des cantines,…) ne pourront être atteints qu’avec une protection renforcée des espaces agricoles.

En conclusion, la création d’un site d’extraction de sablons à Epinay Champlatreux n’est pas compatible avec les projections de consommation de ces matériaux en Ile de France prévus dans les schémas départementaux des carrières, de l’augmentation des nuisances liées aux transports de ces matériaux (bruits, gènes aux riverains, et surtout contribution à l’effet de serre additionnel) et de l’impact paysager de ces installations dans cette plaine.

De même, la création de nouvelles capacités d’enfouissement de terres et déchets stériles dans cette zone viendraient en concurrence avec les capacités existantes en sous-sol du massif de Montmorency dont la priorité de remblaiement doit être affirmée. Nous nous opposons au déclassement des zones agricoles concernées afin de conserver la capacité de production d’une alimentation de proximité en Ile de France et de limiter les transports des denrées.

Pour l’ensemble de ces raisons, les Amis de la Terre Val d’Oise ont émis un avis défavorable au projet.

Rédigé le