Ressources et médias

Rester informé


5 raisons pour lesquelles l’extrême droite nuit au climat

À l’heure actuelle, nous estimons qu’il y a 175 membres du Parlement européen d’extrême droite. Ils appartiennent à trois blocs politiques : les conservateurs et réformistes européens, l’Europe de la liberté et la démocratie directe, l’Europe des nations et des libertés, ainsi que plusieurs eurodéputés « non-adhérents » qui ne siègent dans aucun bloc. Les sondages suggèrent que les élections européennes du mois de mai 2019 seraient susceptibles de les renforcer considérablement. Ce serait un énorme problème pour nos droits et la protection de l’environnement en Europe :

Voir également le texte de position des Amis de la Terre France "Pourquoi l’extrême droite n’est pas Ami de la Terre".

1. Ils sont dangereux pour le climat
Voici quelques citations : L’AfD, parti d’extrême droite allemande : "Le CO2 n’est pas un polluant, mais un élément indispensable de toute vie." UKIP, le parti britannique, a déclaré que les effets du CO2 étaient "l’un des meilleurs amis du pays" et qu’ils étaient remplis de négateurs notoires du climat. Le parti néerlandais pour la liberté nie l’existence de preuves indépendantes d’un changement climatique provoqué par l’homme, il s’agit d’un "canular". Les partis d’extrême droite danois, suédois, estonien et autrichien doutent ou rejettent le changement climatique.

2. Ils torpillent l’action climatique au Parlement européen
C’est une chose de répandre de la désinformation, mais les « fake news » ont des conséquences concrètes lorsqu’elles sont lancées par des personnes élues à des fonctions publiques. Qu’il s’agisse de stimuler les énergies renouvelables, de rendre les bâtiments plus éco-énergétiques ou de réduire les émissions de CO2 des transports, les partis d’extrême droite au Parlement européen ont voté contre (voir l’analyse de l’Institut Adelphi sur le mandat du Parlement européen entre 2014 et 2018).

3. Ils haïssent des énergies renouvelables et soutiennent l’industrie des combustibles fossiles
Après des années de discussions, le Parlement européen soutient enfin des projets liés aux énergies renouvelables. Les initiatives énergétiques communautaires sont essentielles pour combattre les combustibles fossiles et remettre le pouvoir entre les mains des européens. La bonne nouvelle ? Le vote est passé. La mauvaise nouvelle ? S’il y avait eu plus de députés d’extrême droite, cela n’aurait pas été le cas. 80% d’entre eux ont voté contre ou se sont abstenus.

4. Leurs politiques nationales montrent comment ils détruiraient le climat
Le principal lobby du charbon n’emploie plus que deux personnes et le débat porte maintenant sur le rythme de la transition énergétique. (La science dit : il faut qu’elle soit rapide et dès à présent.) Cependant, un certain nombre de partis de droite de l’UE soutiennent ouvertement le charbon, notamment l’UKIP au Royaume-Uni et le PiS, actuellement au pouvoir en Pologne. Aube dorée en Grèce se focalise sur ses "ressources naturelles" (gaz offshore) et d’autres partis d’extrême droite en Finlande et en Suède nient la responsabilité historique de leurs pays sur le réchauffement climatique. C’est aussi le cas en France : Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, mène une campagne #StopEoliennes basée sur des chiffres farfelus. Fondamentalement, ils détruiraient le climat s’ils étaient au pouvoir en Europe.

5. Ils détestent l’accord de Paris
Pour être honnête, nous ne sommes pas ses plus grands fans, il est insuffisant. Il s’agit toutefois du seul accord international à long terme pour lutter contre le changement climatique que nous ayons pour l’instant. Qu’il s’agisse du FPÖ autrichien, du Parti hollandais pour la liberté ou de la Ligue du Nord italienne, ils le rejettent d’emblée. La dégradation du climat ne connaît pas de frontière et le seul moyen d’éviter le pire est de travailler ensemble, sans se couper du reste du monde. Des habitants des pays du Sud ont déjà été déplacés par le changement climatique et obligés de se réfugier en Europe pour leur propre sécurité. C’est le moment ou jamais de prévenir les pires effets de la dégradation du climat. Voulons-nous que ces personnes aient plus de pouvoir ?

Pour vous tenir au courant des élections européennes, inscrivez-vous à l’adresse : http://ttimv.eu/amisdelaterre


Les Amis de la Terre France sont une organisation indépendante de tout parti politique et ne donnent donc bien entendu aucune consigne de vote aux citoyens.

Rédigé le