Ressources et médias

Rester informé


Néonicotinoïdes et abeilles : "Ils nous emmièlent !"

Rapport : « Comment désinformer le public pour protéger ses profits » en 7 points (méthode applicable aussi aux perturbateurs endocriniens, au bisphénol, aux OGM, aux nanotechnologies, aux ondes,…). Avec, dans les rôles principaux, Monsanto, Bayer et Syngenta.

Les stratégies de communication de ces industries sont directement tirées du manuel de l’industrie du tabac et ont été utilisées pendant des années pour tromper les citoyens sur les dangers de leur produits, en suscitant et renforçant l’incertitude sur les risques de cancer liés aux cigarettes.

Cette stratégie cynique qui a permis de retarder toute action politique contre le tabac pendant des années, est très bien documentée dans le livre « Les Marchands de doute » de David Michaels, ancien secrétaire-adjoint du Laboratoire de la sécurité et de la santé au travail.

Le titre a pour origine le livret écrit par un responsable de la compagnie de tabac Brown & Williamson, qui décrivait ainsi la stratégie de relation publique de l’entreprise : « Nous sommes des marchands de doute, puisque c’est le meilleur moyen de lutter contre « l’ensemble des faits » qui encombre la tête de monsieur tout le monde ».

Cette stratégie a été utilisée à maintes reprises par des industries responsables de la production d’autres produits dangereux, comme l’amiante, le bisphénol A, le DDT, afin de retarder toute action préjudiciable à leurs bénéfices nets, qu’importe que ce fût aux dépends ou de la santé humaine ou de l’environnement .

Très récemment, des groupes financés par l’industrie des énergies fossiles ont appliqué avec succès cette stratégie pour répandre l’idée que les scientifiques étaient encore indécis quant à l’impact des activités humaines sur les changements climatiques.

En savoir +

Ce rapport montre le travail incessant de Monsanto, Bayer et Syngenta pour influencer les législateurs et nous... emmiéler :

PDF - 1.6 Mo

À télécharger...

Rédigé le