arton2949
12 mars 2018

Parlons transports et Lyon-Turin – Vendredi 30 mars 19h30 à Chambéry

Le Lyon-Turin est-il remis cause ? • Fermeture des petites lignes, quelles priorités pour la région ? • Marchandises sur la route, pourquoi pas sur la ligne existante ? • Trafic officiellement surévalué, quel impact ? • Élections en Italie ...

Vendredi 30 mars, 19h30

Salle Jean Renoir, Chambéry

30 rue Nicolas Parent

REPONDONS AUX QUESTIONS

– Le mouvement 5 étoiles 1er parti d’Italie aux élections
(32,5%), opposé Lyon-Turin. Quels changements pour
le projet ?
– Les financements de l’Union Européenne, sont-ils
acquis ?
– Subvention de l’Union Européenne à 40%. Quelle est la
contrepartie dans le cas du Lyon-Turin ?
– TELT (Lyon-Turin Ferroviaire) et le gouvernement italien
reconnaissent des prévisions de trafic très surévaluées.
Quel impact sur le projet ?
– Fermeture de la gare de Saint Michel de Maurienne
Valloire, Réduction des horaires St-Jean de Maurienne et
Modane. Un avant-goût du rapport Spinetta ?
– Rapport Spinetta, fermeture des petites lignes, transfert
aux régions. Quels risques dans les Alpes ?
– Le Conseil d’Orientation des Infrastructures repousse les
accès du Lyon-Turin à 2038 et prône l’utilisation de la
ligne existante. Quels effets sur le projet ?
– Contre rapport « Ensemble pour le FER » de la CGT.
Quelles propositions des cheminots pour sauver
la SNCF ?
– Un an après la consultation de la Région sur le report des
marchandises de la route vers le rail. Quelles mesures
concrètes ont été prises ?
– La ligne existante coûte 30% de moins que la route.
Pourquoi les camions restent-ils sur la route?
– Charger les marchandises à Ambérieu-en-Bugey
est-ce possible ? Comment financer ? Combien de
PL en moins dans les Alpes ?
– L’Autoroute Ferroviaire Alpine Aiton-Orbassano, 2% du
trafic de PL annuel. Pour quelles raisons?
– Travaux prioritaires et urgents sur le réseau ferroviaire
régional. Lesquels à votre avis ?