Banner-email-générique
Agriculture
19 février 2020

Découvrez le gagnant des Prix Pinocchio au Salon de l’agriculture, le 24 février

Cette année, nous vous donnons rendez-vous au Salon de l’Agriculture, qui se tiendra du 22 février au 1er mars à Paris. Nous dévoilerons le nom de la multinationale ayant remporté le plus de votes, le lundi 24 février, sur le stand du syndicat agricole de la Confédération paysanne (Hall 4 - C29).

Le Salon de l’Agriculture regroupe à la fois les pouvoirs publics et une multitude de multinationales qui profitent de cet événement médiatique pour promouvoir leur modèle agricole insoutenable. Nous avons donc décidé de révéler aux yeux de toutes et tous, aux paysannes et paysans mais aussi aux médias, le vainqueur de l’édition des Prix Pinocchio 2020.

Qui de la multinationale spécialiste des engrais chimiques Yara, du groupe laitier Lactalis ou du producteur de viande Bigard remportera le Prix Pinocchio 2020 ? Il ne reste plus que quelques heures pour voter et élire le grand vainqueur de cette édition. Plus de 12 800 personnes ont déjà participé ! Et vous ?

Pourquoi des Prix Pinocchio ?

Les Amis de la Terre organisent depuis plusieurs années les Prix Pinocchio afin de mettre en lumière le décalage entre les belles publicités des multinationales et la réalité de leurs activités, dont les impacts sociaux et environnementaux sont catastrophiques. Cette année, c’est l’agrobusiness qui est dans le viseur. La publicité permet à ces entreprises de transmettre une image positive et chaleureuse auprès du grand public alors que dans les coulisses, elles sont les premières responsables d’un modèle agricole en panne et de la destruction de notre environnement.

Réforme de la Politique Agricole Commune en Europe : un moment décisif pour transformer l’agriculture et l’alimentation

En pleine réforme de la Politique Agricole Commune (PAC), cette édition nous rappelle la nécessité pour les paysan·ne·s et citoyen·ne·s de reprendre la main sur le modèle agricole européen, alors que les intérêts privés et les lobbies industriels tirent les ficelles du débat politique dans l’unique but de multiplier encore leurs profits.

Aujourd’hui, la Politique Agricole Commune représente environ 40% du budget européen, elle tient donc un rôle essentiel pour répondre concrètement à des enjeux vitaux comme la lutte contre le dérèglement climatique, l’emploi, le revenu paysan, l’alimentation, le bien-être animal, la protection des écosystèmes, la lutte contre l’artificialisation et l’accaparement des terres.

En savoir plus sur Bigard, Lactalis et Yara

Les trois candidats en lice incarnent une certaine conception de l’agriculture : industrielle, insoutenable écologiquement et socialement, inapte à nourrir la planète, dangereuse pour la santé et dramatique pour les conditions de travail des paysan·ne·s. Pour les Prix Pinocchio, les Amis de la Terre et la Confédération paysanne ont mis en lumière les pratiques de greenwashing qui permettent à ces multinationales de verdir leur image dans trois études :

Yara, la multinationale star des engrais chimiques aux impacts dramatiques sur la santé et les écosystèmes, fait la promotion d’une « agriculture intelligente face au climat ».

Publication
Picto Yara - brochure site web
Guide citoyen

Yara : “Les engrais chimiques, c’est magique !”

Bigard joue sur son image d’entreprise familiale tout en imposant un monopole sur l’abattage industriel, au détriment des salariés et des éleveurs.

Publication
Picto Bigard - brochure site web
Guide citoyen

Bigard : “La face cachée de ton steak”

Enfin, Lactalis maquille derrière des publicités idylliques ses scandales sanitaires et sociaux.

Publication
Picto Lactalis - brochure site web
Guide citoyen

Lactalis : “Se faire du blé avec les produits laitiers”