arton3251
Climat-ÉnergieFinance
27 mai 2019

La France amorce une bombe climatique au large du Mozambique

Découvrez l'analyse des Amis de la Terre sur une bombe climatique au large du Mozambique : État français et multinationales sont impliqués dans ce projet néfastes pour les habitant·e·s, le climat et l'environnement.

Entre 2005 et 2013, près de 5000 milliards de m3 de gaz ont été découverts au large du Mozambique dans le bassin du Rovuma au Nord du pays. [1] Les différents projets d’infrastructures destinés à permettre l’exploitation et l’exportation de ces nouvelles réserves d’énergies fossiles sont aujourd’hui en passe d’atteindre leurs décisions finales d’investissement. Les multinationales françaises, soutenues par l’Etat, sont fortement impliquées dans ces différents projets.1

L’industrie fossile a prévu 50 milliards de dollars d’investissement, soit plus de quatre fois le PIB du Mozambique en 2016.

Les multinationales gazières se partagent le gâteau. Total devrait être bientôt à la tête du plus gros projet dans la zone 1.2 Les trois projets en cours de développement – Coral South FLNG, Mozambique LNG et Rovuma LNG sur les zones 1 et 4 – pourraient permettre au Mozambique de produire 31,48 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) chaque année à partir du 2024, faisant du pays le sixième exportateur de GNL au monde. 3

Publication
Forage off-shore -
Décryptage

La France amorce une bombe au large du Mozambique