Ressources et médias

Rester informé


Stop à l’huile de palme dans nos carburants

Savez-vous qu’en faisant le plein de gazole, vous faites très probablement le plein d’huile de palme ? Aujourd’hui, au centre commercial Saint-Serge à Angers, une dizaine de militant(e)s des Amis de la Terre France et d’ANV-COP21 ont déployé une banderole « Stop à l’huile de palme dans nos carburants ! » sur le toit de la station-service Carrefour pour interpeller l’enseigne et informer ses clients.

A peine chassée de nos frigos, elle s’est glissée dans le réservoir de nos voitures et elle y coule à flots ! Aujourd’hui, près de la moitié de l’huile de palme importée en Europe est incorporée comme « biocarburant » dans le gazole que nous trouvons tous les jours à la pompe comme l’explique Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre : «  Nous avons ouvert un échange avec l’ensemble des supermarchés qui distribuent du carburant pour les informer de la situation. Leclerc et Système U exigent déjà que leur fournisseurs excluent la présence d’huile de palme, ce qui montre bien qu’il s’agit d’une question de volonté ».

Les Amis de la Terre ont fait le choix de lancer cette campagne d’interpellation publique en ciblant d’abord Carrefour, l’un des principaux distributeurs de carburants, mais nous allons organiser des actions pour interpeller l’ensemble des distributeurs qui ne se sont pas encore engagés.

Plusieurs études ont permis de montrer que l’huile de palme, principal moteur de la déforestation en Asie du Sud-Est, est le pire des « biocarburants » : chaque litre, issu le plus souvent de monocultures, a un impact trois fois plus négatif pour le climat que le gazole fossile.

A Bruxelles, le Parlement Européen a ouvert les débats sur la révision de la directive énergie renouvelable. L’enjeu est d’en finir avec le soutien aux agrocarburants de première génération en général, et à l’huile de palme en particulier. Un débat qui s’ouvre alors que Total est en train de construire dans le Sud de la France, à La Mède, une « bioraffinerie » géante qui, à elle seule, pourrait doubler les importations françaises d’huile de palme.

En savoir +

Classement des distributeurs

Rédigé le