pollution lumineuse
11 avril 2020

Intensifions la Sobriété Energétique pendant la pandémie !

Les dijonnais sont confinés, les rues sont désertes. Alors pourquoi certaines devantures et panneaux publicitaires sont ils allumés le soir, voir toute la nuit ?

En cette période de pandémie de Covid-19, Nicolas, animateur en charge de l’écologie au foyer Urbanalis, interpelle François Rebsamen, maire de Dijon, à propos de devantures de magasins et des très nombreux panneaux publicitaires qui restent allumés strictement pour rien. Le “monde d’après” dont on parle de plus en plus, commence par le refus du gaspillage et donc par la sobriété énergétique et la diminution des pollutions lumineuses.

Nicolas a le total soutien des Amis de la Terre dans sa démarche citoyenne. Nous appelons d’ailleurs tous les Côte-d’Oriens à interpeller publiquement et de façon constructive leurs élus sur toutes questions  sociales et environnementales. Nous rappelons que l’urgence écologique est l’affaire de tous: tout le monde peut et doit agir.

Signez la pétition: “Plus jamais ça ! Rejoignez l’appel pour le Jour d’Après

pollution lumineuse

Objet: Réclamation à propos des commerçants

Monsieur le Maire,

Tout d’abord, permettez-moi de vous exprimer mon entier soutien face à la crise actuelle.

L’épidémie de Coronavirus que subit actuellement la France et notamment Dijon est malheureuse et mérite de mettre tous les moyens qu’il faut pour combattre la maladie. C’est pourquoi, les mesures de confinement ont été prises et tant mieux. Les seules boutiques ouvertes sont celles qui sont essentielles, les bus et les trams sont vides, les écoles fermées et les rues quasi-désertes. Très bien, c’est ce qu’il faut.

Mais si les autres boutiques sont fermées et qu’il n’y a personne dans les rues, pourquoi leurs devantures sont-elles allumées le soir voire toute la nuit? Ces lumières sont inutiles s’il n’y a personne pour les voir (de même que pour les panneaux sucettes et autres panneaux lumineux). On ne peut stopper le confinement donc utilisons-le en profitant pour réduire notre impact écologique et énergétique. C’est pourquoi je vous écris ce courrier avec le soutien de l’association des Amis de la Terre de Côte d’Or pour imposer aux commerçants à réduire leur pollution lumineuse inutile.

Vous exprimant, une nouvelle fois, tout mon soutien et vous souhaitant une bonne continuation, je vous prie, Monsieur le Maire, d’agréer mes salutations distinguées.

Nicolas Gallant

Animateur en charge de l’écologie à Urbanalis