Militantes de Greenpeace Metz recouvrant un panneau rétro-éclairé allumé toute la nuit
Groupe localLes Amis de la Terre Moselle6 janvier 2023

Publicités lumineuses : gaspillage énergétique illégal

Une adhérente des Amis de la Terre Moselle a remarqué que tous les panneaux de 2m2 de JCDecaux sont allumés toute la nuit et a informé quelques élus de la ville y compris l’élue à la transition énergétique qui lui a écrit que faire éteindre les écrans (aux heures où ils sont interdits) c’est de la « dictature verte ».

Le 06 novembre 2022, elle a réécrit au Maire, aux élus, au Préfet…, sans résultat probant.
Plus tard des militants de Greenpeace Metz ont recouvert des panneaux de publicités lumineuses pour dénoncer le gaspillage d’énergie avec le message « Laissez ce panneau allumé quand on nous demande la sobriété, C’EST ABSURDE ! »

Par cette action, on appelle les pouvoirs publics à une extinction immédiate et générale des publicités lumineuses (écrans numériques et panneaux rétro-éclairés) beaucoup trop nombreuses dans l’espace public et l’extinction des enseignes et autres lumières de magasins, bureaux et bâtiments publics (en dehors des heures d’ouverture)
Une pétition demandant à Emmanuel Macron d’interdire les écrans publicitaires numériques ou « digitaux », décriés pour
leur caractère énergivore et inutile a récolté 57 515 signatures.
Greenpeace France et les Amis de la Terre poursuivent leur travail de dénonciation des usages superflus d’énergie et réclament une juste répartition des efforts de sobriété.
Ils rappellent que les récentes dispositions prises par le gouvernement pour réguler les publicités et les enseignes lumineuses sont largement insuffisantes et incohérentes avec le discours gouvernemental appelant à « une mobilisation générale » en faveur de la sobriété énergétique.
Au niveau local, Greenpeace Metz et les Amis de la Terre Moselle déplorent qu’à Metz ces mesurettes (extinction de 1 h à 6 h du matin) ne sont pas du tout appliquées car tous les panneaux publicitaires de JCDecaux à Metz (à l’exception des sucettes géantes) sont allumés toute la nuit alors que la législation l’interdit depuis 2012.

Face à la crise énergétique et à l’urgence climatique, la sobriété énergétique doit comprendre des mesures plus contraignantes ciblant en priorité les consommations excessives et inutiles et inclure des mesures d’accompagnement pour la rénovation performante des passoires thermiques.

Le maire de Metz, François Grosdidier, avait annoncé en Novembre que pendant les festivités, les illuminations seront éteintes en pleine nuit ; encore du #Greenwashing politique déplore la militante car elle a constaté que les crèches et autres décoration sont encore allumées toutes la nuit 11 nuits après Noël.

Les Amis de la Terre Metz apportent leur soutien à la pétition Metz : Stop au gaspillage énergétique.