2 octobre 2020Communiqué de presse

Engie envisage de signer un méga-contrat d’importation de gaz de schiste américain

Engie a repoussé cette semaine la décision de signer un contrat d’importation de gaz de schiste pour $7 milliards avec NextDecade, entreprise américaine qui porte le très controversé projet de terminal méthanier Rio Grande LNG au Texas.

Les Amis de la Terre France appellent Engie et son principal actionnaire, l’Etat français, à ne pas reporter à plus tard mais bien à enterrer définitivement et de toute urgence ce contrat, en totale incohérence avec les ambitions climat affichées par la France.

En signant ce méga-contrat 1, Engie s’engagerait à importer en France jusqu’à 2045 du gaz de schiste produit par fracturation hydraulique aux Etats-Unis et exporté via un monumental terminal que NextDecade prévoit de faire sortir de terre au sud du Texas, le projet Rio Grande LNG. Ce contrat pourrait même s’avérer décisif pour la réalisation du projet, retardé par la crise 2 et qui fait face à une concurrence féroce pour sécuriser des acheteurs.

Lorette Philippot, chargée de campagne aux Amis de la Terre France, réagit : “Engie et le gouvernement emprisonneraient ainsi la France dans un modèle énergétique hautement carboné pour les prochaines décennies. Ils se rendraient également complices des violations des droits des Peuples autochtones et des désastres environnementaux et sanitaires générés par l’industrie du schiste américaine. La signature de ce contrat ne peut se résumer à une question de timing pour Bercy. Elle doit être rejetée en bloc”.

Engie et l’Etat français ne sont pas les seuls mis en cause. Les Amis de la Terre France et ANV-COP21 dénoncent depuis 2017 le rôle clé joué par Société Générale dans le développement du projet de terminal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG, en tant que conseiller financier auprès de NextDecade 3

“À un mois des élections présidentielles aux Etats-Unis, le gouvernement français et ses multinationales soi-disant vertes doivent faire un choix : celui de soutenir l’irrationnelle politique énergétique de l’administration Trump ; ou celui de mettre en cohérence leurs actions avec leurs grandes déclarations sur le climat”, conclut Lorette Philippot.

Contact presse

Lorette Philippot, chargée de campagne finance privée aux Amis de la Terre France : lorette.philippot@amisdelaterre.org | (+33) (0)6 40 18 82 84