mains salies
FinanceMultinationales
9 octobre 2014

Crédit agricole : la « banque verte » soutient l’une des sources d’énergie les plus sales

La banque française Crédit Agricole est nominée aux Prix Pinocchio 2014 dans la catégorie "Une pour tous, tout pour moi", pour ses financements à des entreprises qui pratiquent le Mountain Top Removal aux Etats-Unis.

Très loin de ses racines mutualistes et agricoles, le Crédit agricole figure, aux côtés de BNP Paribas et de la Société générale, parmi les plus importants financeurs mondiaux du secteur du charbon, une source d’énergie particulièrement polluante, et la principale responsable du changement climatique. La « banque verte » est particullièrement critiquée pour son soutien à l’une des formes les plus destructrices d’extraction de charbon, la pratique du « mountaintop removal » – suppression des montagnes – aux États-Unis. Un soutien qui lui vaut une nomination au prix Pinocchio cette année.

Parmi les diverses sources d’énergie existantes, les pires pour le climat et l’environnement sont les énergies fossiles. Parmi ces dernières, la pire est sans doute le charbon, dont on estime qu’il est responsable de près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre, sans compter des milliers de décès prématurés du fait de la pollution de l’air. Et au sein du secteur charbonnier, la forme la plus destructive et polluante d’extraction de ce combustible est peut-être la pratique appelée mountaintop removal, ce qui pourrait se traduire littéralement par « suppression des cimes de montagne ».

(…) lire la suite de cette enquête sur le site de l’Observatoire des Multinationales.

Echanges entre les Amis de la Terre et Crédit Agricole