Natixis, deuxième banque française à réduire ses financements dans le charbon

Montreuil, le 15/10/2015 - Natixis a pris aujourd’hui une position de leader parmi les grandes banques sur la question du climat en annonçant des mesures de réduction de ses soutiens au secteur du charbon (1). Natixis doit maintenant transformer l’essai et signer l’Appel de Paris avant la COP21 en adoptant un plan de sortie complet du charbon (2), et les autres banques françaises doivent la suivre, à commencer par BNP Paribas, le sponsor officiel de la COP, dont le silence à ce jour reste assourdissant.

Natixis a pris aujourd’hui une position de leader parmi les grandes banques sur la question du climat en annonçant la fin de tout financement de projets de centrales électriques au charbon et de mines de charbon thermique dans le monde (1). La nouvelle politique oblige également la banque à renoncer à financer les sociétés dont l’activité repose à plus de 50% sur l’exploitation de centrales électriques au charbon ou de mines de charbon thermique. Cette annonce intervient deux semaines après que le Crédit Agricole ait annoncé le renforcement de sa politique sur les centrales à charbon, et une semaine après que la banque américaine Citi ait également annoncé la réduction de son exposition au secteur des mines de charbon.

Lucie Pinson, chargée de campagne finance privée aux Amis de la Terre, commente : « Natixis avait déjà annoncé la fin de ses financements à certaines entreprises impliquées dans le Mountain top removal aux Etats-Unis, mais elle était la dernière grosse banque française à le faire. Cette fois, elle est au contraire la première à annoncer la fin de tout financement de projet charbon, ou de toute entreprise spécialisée dans ce secteur, allant plus loin que les dernières annonces du Crédit Agricole. Nous devons toujours avoir certaines confirmations sur cette nouvelle politique, qui doit être rendue publique contrairement aux autres politiques de Natixis à ce jour, mais c’est un bon pas vers la fin des financements à l’industrie du charbon ».

Natixis, la branche de financement et d’investissement du groupe BPCE, est en effet la quatrième banque française la plus impliquée dans le charbon et se classe 41ème à l’international, avec 1,711 milliard d’euros de prêts et d’émissions d’actions et d’obligations au secteur du charbon entre 2005 et avril 2014 (3).

Yann Louvel, coordinateur de la campagne climat-énergie pour BankTrack, ajoute : « Très concrètement, ces nouveaux engagements empêcheront Natixis de continuer à prêter à des entreprises comme Cloud Peak aux Etats-Unis ou SUEK en Russie, des entreprises minières spécialisées dans l’exploitation du charbon qui remplissent le critère des 50% d’activité de la nouvelle politique de la banque. Natixis avait financé ces entreprises ces dernières années, donc c’est une bonne nouvelle qu’elle arrête. Mais on reste toutefois loin d’un arrêt complet du charbon puisque le champ de la politique ne semble pas inclure les activités d’émissions d’actions et d’obligations, et encore moins celles du géant Natixis Asset Management, qui gère plus de 800 milliards d’euros. De plus, le seuil de 50% adopté pour les entreprises actives dans le secteur du charbon en laisse beaucoup de côté, qui ne seront donc pas impactées par cette politique ».

Lucie Pinson conclut : « L’annonce de Natixis contraste vivement avec le silence assourdissant de BNP Paribas, le sponsor officiel de la COP21 qui a soutenu le secteur du charbon avec plus de 15 milliards d’euros cette dernière décennie. Aujourd’hui la brèche est ouverte et on voit que la mobilisation pour la fin de tous les financements des banques au charbon paie. Elle ne cessera que lorsque tous les soutiens climaticides des banques auront été transférés vers les secteurs de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables ».

Contact presse :
Pierre Sagot, chargé de communication, les Amis de la Terre, communication@amisdelaterre.org 0686415343

Contacts interviews :
Lucie Pinson, chargée de campagne Finance privée, Amis de la Terre, 06 79 54 37 1 5, lucie.pinson@amisdelaterre.org
Yann Louvel, coordinateur de la campagne climat-énergie, BankTrack, 06 88 90 78 68 yann@banktrack.org

(1) Voir le communiqué de Natixis sur cette page : https://www.natixis.com/natixis/upload/docs/application/pdf/2015-10/cp_natixis_15102015.pdf
(2) Voir le site de la campagne de l’Appel de Paris : http://dotheparispledge.org/#page=home&petition=individual&bankorder=ranking&lang=fr
(3) Voir le profil de BPCE sur le site « Coal Banks » sur cette page : http://coalbanks.org/bank#bpce_group

Rédigé le