charbon
Climat-ÉnergieFinance
21 février 2020

La banque Crédit Mutuel en route vers la sortie du charbon

C’est une avancée majeure pour le climat ! Le Crédit Mutuel a dévoilé hier des mesures ambitieuses pour réduire ses soutiens aux énergies fossiles. Cette bonne nouvelle est le fruit d’un combat que nous menons depuis de nombreuses années et renforce notre détermination à faire pression sur l’ensemble des banques.

Ce qu’il faut retenir des annonces de Crédit Mutuel

  • Crédit Mutuel s’engage à couper toute relation avec plus de 700 entreprises qui représentent près de 90% de l’industrie du charbon
  • Crédit Mutuel acte une sortie totale du secteur du charbon d’ici 2030
  • Crédit Mutuel se positionne ainsi comme la banque la plus ambitieuse en matière de restriction de ses soutiens au charbon
  • Crédit Mutuel se démarque ainsi de deux de ses concurrentes, BNP Paribas et Société Générale, qui ont continué à financer ce secteur climaticide à hauteur de $8,8 milliards et $2,5 milliards depuis 2017.

Crédit Mutuel met fin aux financements de projets de pétrole et gaz non-conventionnels, mais repousse à plus tard l’adoption d’une politique cohérente sur cette industrie.

Energies fossiles et banques

Beaucoup reste encore à faire

Si le vent semble tourner pour le secteur du charbon, il n’en reste pas moins que les énergies fossiles continuent d’être massivement soutenues par les banques françaises, dont Crédit Mutuel. D’ailleurs, en ce qui concerne les secteurs du pétrole et du gaz, Crédit Mutuel ne fait pas preuve de la même exigence que pour le charbon…

Pour renforcer la lutte contre le financement des énergies du passé, votre soutien est essentiel

À l’heure où il n’y a plus une minute à perdre pour éviter le pire, Crédit Mutuel doit regarder bien au-delà du charbon et s’engager dans un retrait de toutes les énergies fossiles. Il en pose aujourd’hui les premières pierres, mais Crédit Mutuel doit désormais adopter une stratégie pétrole et gaz capable comme pour le charbon de répondre au double enjeu de stopper l’expansion de ces secteurs et d’en planifier la sortie définitive.

L’État doit jouer un rôle clé pour empêcher les banques de financer le chaos climatique

Le climat n’attend pas ! L’Etat doit dès maintenant obliger les autres banques françaises à s’aligner avec l’Accord de Paris et mettre un point final à leurs soutiens au charbon, mais aussi au pétrole et au gaz, pour lesquels la fin de l’expansion et la sortie doivent être engagées dès ce jour au vue de l’urgence climatique. 

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse complet de notre réaction à l’annonce de Crédit Mutuel.