Amazon à la conquête de la France - les Amis de la Terre France
Surproduction
27 juillet 2020Communiqué de presse

Conseil de défense écologique : moratoire sur les zones commerciales mais pas de gel des entrepôts de e-commerce en vue

Paris, le 27 juillet 2020 - Le Conseil de défense écologique valide le moratoire sur les zones commerciales mais n’acte rien concernant les entrepôts de e-commerce alors que deux mégas projets devraient être autorisés dans les prochaines semaines.

Une décision incohérente alors que les entrepôts artificialisent autant de terres que les zones commerciales, que le commerce physique traverse une crise sans précédent qui pourrait voir 26 000 emplois détruits en 2020, et que les projets sur la table vont générer une importation de plus d’1,3 milliards de produits supplémentaires, quand les émissions liées aux importations sont déjà supérieures aux émissions nationales.

Le moratoire est confirmé pour les zones commerciales. Une bonne nouvelle, mais il reste à savoir s’il s’appliquera à la dizaine de projets qui ont déjà été autorisés ces derniers mois 1 et si la rédaction finalement retenue sera suffisamment ambitieuse.

Ce matin encore, Barbara Pompili appelait de ses voeux un gel temporaire des procédures d’autorisations d’entrepôts de e-commerce le temps qu’une étude d’impact soit réalisée pour améliorer l’impact environnemental et social du secteur 2. Pourtant, la Ministre de l’environnement a finalement annoncé qu’une “mission parlementaire sera lancée pour passer en revue l’ensemble des dispositifs notamment fiscaux qui encouragent l’étalement urbain, le cas des entrepôts périphériques de e-commerce sera examiné dans ce cadre”.

L’absence de mention d’un gel n’a rien d’un hasard, alors que le Gouvernement sait que les projets d’Amazon de 76 000m2 à Belfort et de 190 000m2 à Ensisheim pourraient être autorisés dans les prochaines semaines.

Il semblerait que les tenants de la ligne du laisser-faire, pour préserver “l’attractivité de la France” et surtout ne pas envenimer les relations avec les Etats-Unis et la Chine, soient en train de l’emporter au Gouvernement.

Les Amis de la Terre dénoncent une décision à contre courant de la volonté de la Convention Citoyenne pour le Climat, qui souhaite inclure les entrepôts de e-commerce dans le moratoire 3. L’exclusion des entrepôts heurte de plein fouet les ambitions climatiques et la lutte contre l’artificialisation affichées par le Gouvernement. Les 13 projets d’entrepôts Amazon et Alibaba qu’ils ont identifié vont conduire à l’artificialisation de plus d’1,4 millions de m2, une surface équivalente, si ce n’est supérieure, aux projets de zones commerciales en cours.

Ils conduiraient en outre à la mise en marché de plus d’1,3 milliard de produits supplémentaires par an 4, alors que le Haut Conseil pour le Climat alerte sur le fait que les émissions liées à nos importations sont déjà supérieures aux émissions nationales 5.

L’exclusion des entrepôts de e-commerce du moratoire aurait également des effets économiques désastreux. Il est désormais prouvé que le e-commerce détruit 2 à 3 fois plus d’emplois qu’il n’en crée. Aux Etats-Unis, la retail apocalypse que tous les analystes attribuent à la croissance de la vente en ligne a déjà engendré la destruction de plus de 270 000 emplois. 70 000 magasins supplémentaires pourraient fermer d’ici 2026 6. En France, alors que 26 000 emplois sont menacés en 2020 dans le secteur, la décision risque de mettre le coup de grâce pour de nombreuses enseignes en procédure judiciaire 7.

Alma Dufour, chargée de campagne aux Amis de la Terre conclut: « Les écologistes, les commerces de proximité, les salariés des enseignes en procédure de sauvegarde, les gilets jaunes qui réclament la justice fiscale, tout le monde a de quoi être très inquiet par cette décision. Si elle venait à se confirmer, le Gouvernement montrerait qu’il n’est pas prêt au changement de modèle nécessaire pour réellement “gagner la bataille écologique” ».

Notes
1

 Béner, Coeur d’Alsace, Neyrpic, Opensky Antipolis, Opensky Rennes, Opensky Plaisir, Opensky Saint Genis, Oxylane. 

2

Le Monde, Barbara Pompili : « C’est le bon moment pour gagner la bataille écologique », 27 juillet 2020

3

Interview de William Aucant dans la matinale de France Inter le 16 juillet 2020

4

 chiffres obtenus grâce à la projection à partir du nombre de produits transitant annuellement par l’entrepôt de Brétigny-sur-Orge.

5

 Service économique de l’ambassade de France aux Etats-Unis, L’impact du e-commerce sur les commerces physiques aux Etats-Unis, 2017

6

 CNN Business, More than 9,300 stores closed in 2019

7

Conforama, Naf Naf, André, la Halle, Célio, Orchestra, Camaïeu en procédure de sauvegarde