2020-02-24-action-prix-pinocchio-paris-derouet-benoit-7992
Agriculture
24 février 2020Communiqué de presse

La multinationale des engrais chimiques Yara remporte le Prix Pinocchio 2020 !

Yara, la multinationale spécialiste des engrais chimiques, a remporté ce midi l’édition 2020 des Prix Pinocchio de l’agrobusiness, organisée par les Amis de la Terre et la Confédération paysanne.

Après l’annonce du résultat des 12 800 votes en direct du Salon de l’Agriculture, une soixantaine d’activistes sont allés remettre symboliquement le prix au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour dénoncer le soutien des pouvoirs publics aux lobbies industriels, alors que se négocie actuellement la prochaine Politique Agricole Commune européenne.

POST-FACEBOOK-GAGNANT-YARA

Pour la première fois, la remise des Prix Pinocchio se déroulait au plus près de leur thématique : c’est en plein Salon de l’Agriculture que les Amis de la Terre et la Confédération paysanne avaient choisi d’annoncer le gagnant de ce vote en ligne visant à récompenser la pire entreprise en matière de greenwashing. Après l’annonce du vainqueur devant les médias, paysan.ne.s et public réunis devant le stand de la Confédération paysanne, une soixantaine d’activistes ont ensuite provoqué la surprise en se dirigeant vers le stand du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour une action non-violente éclair. Le renommant Ministère « de l’Agrobusiness et de la Malbouffe », ils ont déployé une banderole sur laquelle on pouvait lire « Citoyen.ne.s, paysan.ne.s, reprenons la main ». Enrubannant le stand de fils reliés à la main géante des lobbies, les activistes ont ainsi symbolisé la mainmise du secteur de l’agrobusiness sur les décisions politiques et rappelé la nécessité d’un changement en profondeur du modèle agricole.

« En pleine négociation de la future Politique Agricole Commune, il est plus que jamais crucial que les pouvoirs publics français, et notamment le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, opèrent un virage en abandonnant le modèle agricole industriel du passé. La fin des soutiens publics à l’agriculture industrielle est clé pour développer le seul modèle à même de répondre aux défis écologiques et sociaux actuels : un modèle qui permet l’installation de nouveaux paysan.ne.s, une rémunération juste du travail mais aussi de se réapproprier l’agronomie et l’autonomie pour redynamiser nos territoires. » explique Nicolas Girod de la Confédération paysanne.

Les trois entreprises nominées pour ces Prix Pinocchio de l’agrobusiness représentaient parfaitement cette agriculture industrielle adepte du greenwashing. Plus de 12 800 personnes ont pris part au vote. Si l’industriel de l’élevage Bigard a obtenu 21 % des votes, c’est la multinationale des engrais chimiques Yara qui a remporté le Prix Pinocchio avec 40 % des votes, juste devant le géant laitier Lactalis qui comptabilise 39 % des voix.

« Yara, très peu connue du grand public, est l’incarnation parfaite de la multinationale qui avance ses pions masquée. L’agriculture ‘intelligente face au climat’ qu’elle promeut n’est autre qu’une agriculture basée sur l’utilisation intensive d’intrants chimiques, au détriment de la santé, des écosystèmes et du climat. La victoire de Yara aux Prix Pinocchio révèle cependant l’entrée dans une nouvelle ère : aujourd’hui, les citoyen.ne.s font des engrais de synthèse un sujet de préoccupation. Ils appellent à plus de transparence et se montrent intransigeants face à ces entreprises qui saccagent leurs territoires et leur santé, sur le dos des paysan.ne.s. » se félicite Anne-Laure Sablé, des Amis de la Terre. Les engrais chimiques, dont la France est le premier consommateur en Europe, sont une source majeure d’émissions de gaz à effet de serre et un facteur de spécialisation excessive des territoires. L’entreprise a dépensé 11 millions d’euros en activités de lobbying sur les dix dernières années pour développer son marché.

Pour reprendre la main sur nos politiques publiques, les Amis de la Terre et la Confédération appellent à s’unir contre l’industrialisation de notre système agricole et alimentaire et ses ravages et à s’allier pour porter un projet de transition sociale et écologique de l’agriculture.

#PrixPinocchio